Un décret a été rendu public en juin 2021 et pourtant, il reste très peu connu à Mayotte. Certes, la situation sur notre île est différente de la métropole, et particulièrement compliquée, mais les agriculteurs ont le droit de connaître les décisions qui sont prises à leur sujet et la CR Maoré a le devoir de leur transmettre l’information.

Ce décret concerne la revalorisation de la retraite des non salariés agricoles. Plus précisément, il touche au différentiel de points de retraite complémentaire (RCO). Ainsi, à compter du 1er novembre 2021, les pensions des exploitants agricoles est revalorisée à 85 % du SMIC net agricole, au lieu de 75 %.

Pour plus d’informations : Décret n°2021-769 du 16 juin 2021 portant sur la revalorisation du complément différentiel de points de retraite complémentaire obligatoire des exploitants agricoles.

Pour rappel, la retraite touchée par les exploitants agricoles est composée de la retraite de base d’une part, elle-même composée :

  • D’une retraite forfaitaire liée à la durée de l’activité non-salariée agricole cotisée ou assimilée
  • D’une retraite proportionnelle (par points) dépendant du statut.

Et d’autre part, de la RCO, calculée selon un cumul de points.

Si vous ne comprenez pas tout, sachez que vous n’êtes pas le seul. L’information fournie par l’Etat est souvent incomplète et peu claire. Heureusement, la section retraités de la CR l’a déchiffrée et vous explique dans cet article comment vos droits de retraite sont calculés. Minimum retraite des NSA à 85 % du SMIC net : le mensonge de la communication.

On constate que même en ayant cotisé une carrière complète et avec la revalorisation du gouvernement, la retraite agricole reste très faible. Or, à Mayotte, la situation est pire encore, car les exploitants n’ont la possibilité de cotiser pour la RCO que depuis 2019. Tous les agriculteurs mahorais en activité depuis plus de 3 ans n’ont donc pas cotisé pour une carrière complète.

A ce sujet, Ishak IBRAHIM, président de la CR Maoré, demande une rencontre avec les MSA afin de mieux cerner les conditions pour les agriculteurs mahorais. Une question concerne notamment la part de “droits gratuits” mais soumis à condition de la RCO. Nous invitons chacun d’entre vous à vous rapprocher de la MSA pour connaître vos droits.

Dans la même catégorie

Outre-Mer
Outre-Mer
Outre-Mer
Outre-Mer