La Coordination Rurale se joint à la détresse des agriculteurs antillais qui, suite au passage de l'ouragan Maria, voient aujourd’hui leurs cultures à terre, leurs plantations anéanties et leurs champs inondés alors qu'ils étaient déjà dans une situation compliquée pour bon nombre d'entre eux.

Les CR Gwadloup et Martinique sont intervenues chacune auprès de leur préfet pour leur demander de veiller à ce que les services de l’État aient une réactivité très importante vis-à-vis des dégâts agricoles en débloquant en urgence le fonds de solidarité agricole afin de permettre aux agriculteurs de mettre en place de nouvelles cultures rapidement et de limiter ainsi leur perte de revenu. Elles ont de plus demandé une année blanche pour les impôts, crédits et charges sociales des agriculteurs, afin que les agriculteurs antillais puissent continuer leur activité même sans revenu.

L'agriculture est essentielle aux Antilles, elle pourvoit à une grande partie des emplois et entretient des paysages et écosystèmes complexes. Ce secteur économique stratégique doit être traité comme une priorité nationale.

 

Dans la même catégorie

CR 971
CR 971
CR 971
Outre-Mer