Le 22 juin dernier, le Sénat s’est réuni pour adopter de nouveaux objectifs, pour les cantines, dans le cadre du projet de loi climat.

L’article 60 du projet de Loi Climat et résilience, porte sur l’extension de l’obligation d’approvisionnement à hauteur d’au moins 50 % de produits durables et de qualité dont au moins 20 % de produits issus de l’agriculture biologique à la restauration collective privée à partir de 2025.

Les sénateurs ont souhaité compléter ce projet de loi avec deux autres objectifs :

D’une part, les repas servis en restauration collective publique devraient également comprendre au moins 30 % en valeur de produits sous signes officiels d’identification de la qualité et de l’origine.

D’autre part, la restauration de l’État, devrait être approvisionnée en viande « 100 % françaises et durables ».

Pour ce dernier ajout, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, préférerait un amendement portant ce taux à 80 % d’ici 2024 puis 100 % d’ici 2027.

Ces dispositions seront confirmées ou non lors de la commission mixte paritaire du 12 juillet.

Dans la même catégorie

Centre-Val de Loire
Centre-Val de Loire
Centre-Val de Loire
CR 41