Mardi 28 juin, une délégation de la Coordination Rurale de la Vienne s'est retrouvée à la préfecture pour rencontrer Marie-Christine Dokhélar, préfète de la Vienne.

Philippe Tabarin et Eric Menanteau, respectivement président et trésorier de la CR 86, ainsi que Véronique Guérin, adhérente, ont pu faire passer quelques messages à la préfète au cours d'un entretien de près de deux heures. Monsieur Pailhas, directeur de la DDT de la Vienne, et Monsieur Bélier, chef de l'unité de gestion des aides, ont également participé à cet échange.

Philippe Tabarin a tenu tout d'abord à rappeler les résultats de la Vienne aux dernières élections de Chambre d'agriculture : 34,46 % pour la Coordination Rurale et 45,42 % pour la liste d'union FDSEA/JA (deux syndicats : 23 % chacun ?). Ces chiffres ont interpellé Mme Dokhélar qui a voulu comprendre les différences entre la FNSEA et la CR.

S'en est suivi un long débat sur la PAC, ses dysfonctionnements, et les propositions de la CR pour la nouvelle PAC. Madame la préfète reste convaincue que la PAC a été initiée pour que tous les agriculteurs s'en sortent financièrement. Le résultat est là : les agriculteurs ne vivent plus de leurs productions et sont pieds et poings liés par la corde des primes compensatoires.

Il serait grand temps que l'administration de ce pays prenne conscience de la situation des agriculteurs !

La CR 86 est aussi revenue sur notre demande de dérogation réalisée en juin concernant l'utilisation des jachères. Nous avions demandé, par solidarité avec les éleveurs sinistrés par les intempéries, à ce que le produit de ces jachères puisse être cédé à titre gracieux aux éleveurs pour la consommation animale. Refus de l'administration, tout comme pour notre demande de dérogation concernant l'obligation de mise en place des Cipan (culture intermédiaire piège à nitrates).

Irrigation, sécurité dans les campagnes, dégâts de gibiers ou glyphosate sont d'autres sujets qui ont pu être abordés au cours de cet entretien. Tout comme les suicides d'agriculteurs, dans la Vienne mais partout en France, qui sont restés le « fil rouge » de la discussion.

Dans la même catégorie

Nouvelle Aquitaine
Nouvelle Aquitaine
Agricultrices
Agricultrices