Thierry Boucard, président de la Coordination Rurale de Charente-Maritime a rencontré vendredi 24 juin Suzanne Tallard, députée de Charente-Maritime, dans sa permanence parlementaire de Rochefort.

Ce rendez-vous faisait suite à une table ronde organisée par la députée le 21 mars dernier en présence de tous les syndicats agricoles du département.

Lors de cette table ronde, une longue discussion s'était ouverte autour de la crise agricole actuelle, et la CR n'avait pas manqué d'évoquer ses revendications historiques telles que la TVA sociale, la simplification administrative, la défense des circuits courts, la régulation des marchés, les prix rémunérateurs pour les producteurs, etc.

Une rencontre en demi-teinte

A la suite de cette table ronde, Thierry Boucard avait adressé à Mme Tallard un courrier lui demandant de nous faire part des actions qu'elle avait pu entreprendre à l'Assemblée, et la manière dont ses collègues députés avaient reçu ses observations. Constat amer mais attendu pour la CR17, "aucune réponse claire n'a pu être apportée" d'après Mme Tallard.

Cette fois, ont été abordés des sujets différents mais tout aussi actuels et problématiques pour les agriculteurs de Charente-Maritime.

Tout d'abord, le Tafta. Mme Tallard s'est dit "résolument contre" ce traité qui ne ferait qu'empirer la situation des éleveurs et céréaliers du département, tout comme ceux de France ou d'Europe.

Ensuite l'irrigation. Un peu plus mesurée, elle est plutôt en défaveur de la construction de réserves d'eau et pense que "l'irrigation devrait être utilisée avec modération et que la Charente-Maritime n'est pas une région faite pour les cultures gourmandes en eau".

Thierry Boucard lui a tout de même rappelé que les réserves ne servent pas qu'à cela : elles permettent de maintenir un débit raisonnable des cours d'eau même en été et, grâce à elles, les agriculteurs peuvent arroser avec parcimonie, au moment nécessaire à la culture, sans craindre un éventuel arrêté les empêchant de puiser dans les nappes.

Concernant les circuits courts, Mme Tallard a envoyé un courrier à toutes les grandes et moyennes communes du département afin de faire un état des lieux de l'utilisation de ces circuits par les organismes de restauration collective.

Elle dit "soutenir les productions agricoles locales, qui font vivre les territoires et qui embellissent les paysages". La CR se félicite que son discours sur les circuits courts soit porté à l'Assemblée.

La CR17 remercie Suzanne Tallard pour sa disponibilité et son écoute, mais reste consciente qu'il est difficile de faire entendre à nos représentants nationaux tous les problèmes dont sont victimes les agriculteurs de Charente-Maritime.

Dans la même catégorie

Nouvelle Aquitaine
Nouvelle Aquitaine
Auvergne-Rhône-Alpes
Auvergne-Rhône-Alpes