L'info régionale

Réseaux sociaux

Négociation filière chevreaux : les éleveurs claquent la porte

chèvre

Négociation filière chevreaux : les éleveurs claquent la porte

La crise sanitaire subie par la filière chevreaux depuis le début de l’année a au moins eu l’avantage de révéler que cette filière ne rencontre pas une simple crise conjoncturelle passagère, mais bien une crise structurelle.

Voilà 25 ans que les prix payés aux éleveurs-naisseurs sont en baisse. L’année 2020 a franchi un seuil avec des prix d’achat par les engraisseurs à moins de deux euros par chevreau dans certaines régions. Certains éleveurs vont même jusqu’à les donner…

Malgré le déblocage d’une enveloppe de 600 mille euros par l’État à l’attention des acteurs de l’aval et l’approche des fêtes de fin d’année qui voient habituellement une meilleure valorisation des chevreaux, les prix demeurent à des niveaux intolérablement bas.

La Coordination Rurale et les membres du collège producteurs d’Interbev disent NON à cette situation délétère et suspendent donc leur participation aux réunions interprofessionnelles « prospectives chevreaux* » tant que les prix resteront à ces niveaux.

*prospective chevreaux = travail pour résoudre durablement l’écoulement des chevreaux à un prix rentable pour tous, y compris pour les naisseurs.