L'info régionale

Réseaux sociaux

Ne mélangeons pas les torchons et les serviettes

Ne mélangeons pas les torchons et les serviettes

CR fnsea cr jean-rené gouron

Bonjour
Je suis très étonné mais non surpris de voir des soi-disant syndicalistes s’afficher à la même tribune que des partis politiques extrêmes.
Je ne me déplace pas pour le front national ni pour tout autre front…

Je remarque et je déplore que pour certains l’histoire ne sert à rien, je suis désolé d’être obligé de revoir ma position quant à l’estime que j’avais pour certains que je connais bien.
Le syndicalisme doit être un contre pouvoir. A force de voir l’UMP avec la FNSEA, la Conf avec les verts et autres, je me suis senti obligé de réagir dans la Presse en décembre dernier contre des propos malfaisants de militants conf n’ ayant comme but que de dénigrer une profession agricole et de fournir matière à ceux qui font profession de tirer à boulets rouges sur les agriculteurs.
S’il suffisait d’appartenir à un parti politique ou à un syndicat pour être meilleur que les autres, cela se saurait… Malheureusement sûrs de leur supériorité qu’ils croient intellectuelle, ils sont souvent pires et plus mauvais que les autres.
Je suis responsable de la Coordination Rurale Poitou-Charentes, quelque soit le régime au pouvoir, mon devoir est de refuser ce qui va à l’encontre des intérêts des agriculteurs.
Il faut être bien naïf pour s’imaginer que le « paradis » va venir tout seul en s’acoquinant avec un pouvoir ou un autre .
Dans les années 70, on a voulu me vendre un paradis que je m’honore d’avoir refusé. Ceci m’a valu de me faire traiter « d’arriéré mental ». Curieusement après le désastre constaté, social, environnemental, je n’entends personne venir s’excuser de son erreur. Combien parmi ceux qui hurlent avec « les loups des fronts » échangeraient leur grande misère française avec les niveaux de vie et les retraites de tous les pays trop longs à nommer dont ils faisaient l’apologie ?
Je suis d’accord pour entendre toutes les visions de l’agriculture quant elles sont présentées par des politiques, jamais avec ceux qui mélangent les torchons et les serviettes et comme on dit dans le monde agricole  « il y a des troupeaux ou une vache ne peut plus y reconnaître son veau »
Jean-René Gouron