L'info régionale

Réseaux sociaux

Merci Père Noël Le Foll !

Merci Père Noël Le Foll !

En guise de cadeau de Noël, le ministre de l’Agriculture a fait savoir aux agriculteurs bio par communiqué de presse qu’ils bénéficieront d’une revalorisation de l’Apport de trésorerie remboursable (ATR) ! Cet ATR permettrait de pallier le retard des paiements des aides à la bio pour la campagne 2015 ! Quant aux aides 2016 (ATR des Maec et de la bio), elles ne seront pas versées avant fin mars 2017 !

Cette annonce, censée apporter quelques éclaircissements dans cette nuit profonde que traversent les agriculteurs, peine à leur redonner espoir : ils ne croient plus au Père Noël !

De plus, on ne sait toujours rien du solde qui sera versée par les régions, ni même si celles-ci seront en capacité d’honorer tous les paiements, certaines (comme la région Centre et Midi-Pyrénées) ayant déjà utilisé la totalité de l’enveloppe prévue jusqu’en 2020. On ne sait toujours pas sur quelles références se font les calculs ; les DPU sont-ils devenus des DPB ?

Aujourd’hui, la plupart des agriculteurs n’ont aucune visibilité sur leur budget : leur sort dépend entièrement d’aléas informatiques, de budgets défaillants des conseils régionaux, d’annonces de saupoudrage de la part du ministère. Ce n’est plus possible !

Des éclaircissements sont nécessaires

La section Bio de la CR réclame des clarifications sur l’ensemble des aides concernant les agriculteurs bio.

Nous demandons au Gouvernement de prendre ses responsabilités et d’empêcher l’émergence de disparités d’une région à l’autre.

Nous en appelons également à une régulation des conversions. Il ne s’agit pas de se fixer de beaux objectifs et d’encourager à la conversion si par la suite les enveloppes Feader ne suivent pas, plongeant l’ensemble de la profession dans le marasme !
Les conversions trop rapides et trop nombreuses ont aussi un effet délétère sur les prix des produits.

Enfin, nous demandons aux agriculteurs bio de nous faire part de leur situation en nous apportant des informations sur les paiements dus et non réalisés afin de poursuivre notre action de plaidoyer envers le gouvernement. Concernant l’évolution des DPU, nous ferons un second courrier au ministre début 2017 pour obtenir confirmation que le montant des DPB est égal au DPU de 2013 avant prélèvement.

D’ici là courage et bonne fin d’année !

Tags :
,