L'info régionale

Réseaux sociaux

Manifestation à Crest : contre la sanctuarisation des terres agricoles !

Manifestation à Crest : contre la sanctuarisation des terres agricoles !

Vendredi 21 août, la Coordination Rurale de la Drôme a manifesté aux côtés de nombreux acteurs du monde rural pour s’opposer aux acquisitions de terres agricoles par des entreprises et des associations qui veulent réensauvager des espaces ruraux !

Plus de 600 personnes étaient réunies à Crest pour manifester leur mécontentement face à ce phénomène confiscatoire de mise sous cloche des territoires ruraux. Parmi eux, étaient présents Bruno Graillat, président de la CR 26, Max Bauer, Secrétaire général adjoint de la CR Union Nationale et président de l’Uniphor, Christian Convers, administrateur de la CR des Savoie et membre du Comité directeur de la CR Union Nationale ainsi que de nombreux adhérents des CR départementales de la Drôme, de l’Isère et des Savoie.

Le rassemblement a commencé par les discours des organisateurs de l’événement, des syndicats et des élus. Bruno Graillat a pu ainsi rappeler que :

« Ce n’est pas en sanctuarisant nos forêts, nos prairies et nos alpages que nous ferons avancer la biodiversité ! Ce n’est pas en excluant l’Homme et ses activités que la biodiversité s’en trouvera enrichie. S’il y a des terres à sauver et à préserver ce sont celles que nous travaillons, celles des paysans face à l’artificialisation et le bétonnage. La création de réserves de vie sauvages met en danger les activités sociales, culturelles et économiques de nos territoires ruraux. Ces activités, comme l’agriculture, l’agropastoralisme ou la chasse, sont la clé de la sécurité alimentaire et de l’entretien de nos paysages. »

   

La manifestation s’est poursuivie par un défilé dans les rues de Crest derrière un troupeau de brebis, des chevaux et des vaches jusqu’aux bureaux de l’ASPAS, l’association pour la protection des animaux sauvages, qui est propriétaire en Drôme de plus de 700 hectares. Cette association a transformé ces terres agricoles en réserves naturelles sauvages, interdisant ainsi toutes activités humaines.

La manifestation s’est achevée autour d’un pique-nique convivial entre les participants.

Le monde rural a été nombreux aujourd’hui à Crest pour revendiquer la complémentarité entre les activités rurales et la biodiversité sauvage présente sur nos territoires !