L'info régionale

Réseaux sociaux

Loups échappés en Deux-Sèvres : encore aux agriculteurs de payer ?

loups

Loups échappés en Deux-Sèvres : encore aux agriculteurs de payer ?

Un des trois loups échappés du parc de Frontenay-Rohan-Rohan il y a déjà plusieurs semaines se trouverait en Deux-Sèvres.

La semaine dernière, au cours d’une réunion téléphonique, le directeur de la DDT a préconisé de mettre en place des protections pour les élevages ovins (barrières).

Ce qu’il n’a peut-être pas bien compris, c’est que nos élevages n’ont rien de commun avec les zones de pastoralisme que l’on peut trouver en région Auvergne-Rhône-Alpes. En Deux-Sèvres, les éleveurs possèdent souvent plusieurs centaines de brebis, réparties parfois sur plus d’une dizaine d’îlots. Installer des barrières s’avère impossible, ne serait-ce que du point de vue de la main-d’œuvre. Les rentrer le soir n’est pas non plus envisageable.

Le directeur de la DDT a souhaité que chaque syndicat préconise à ses éleveurs de mettre en place ces mesures de protection. Pour la Coordination Rurale des Deux-Sèvres, il n’en est pas question !

Le moyen le plus simple serait d’éradiquer tout simplement ces loups, au lieu de déployer autant de moyens pour les capturer, sans compter le coût engendré. Cela mettrait fin à ce problème, pour la sécurité de tous.