L'info régionale

Réseaux sociaux

Loup : il y a des choses qu’un préfet ne veut pas voir…

Veau attaqué par loup préfecture CR48 Lozère

Loup : il y a des choses qu’un préfet ne veut pas voir…

Averti par Gérard Challier, éleveur sur la commune de Arzenc de Randon, d’un veau retrouvé mort le 6 mai au matin, Alain Pouget, président de la Coordination Rurale de Lozère, n’a pu que constater la réalité de la prédation des bovins par le loup.

Cette réalité, l’État ne veut pas l’admettre alors que les preuves sont là : côtes cassées, consommation d’une partie des entrailles, troupeau agité quelques jours auparavant… « Les autorités, comme d’habitude, ignorent la réalité des problèmes du terrain, ignorent la prédation sur les bovins et sont dans le déni total », constate Alain Pouget.
Un prélèvement a été réalisé par la CR48 et sera envoyé à un laboratoire pour analyse.

Le veau a été déposé en fin d’après-midi devant la préfecture de la Lozère dans le but que le préfet puisse constater la prédation du loup et comprendre ce que vivent fréquemment les éleveurs. Il a cependant été rapidement enlevé par les agents de la DDCSPP, le préfet en ayant donné la consigne et refusant de se déplacer.

« Il ne faut pas que Mme le préfet, nouvellement arrivée en Lozère, voit ce qui n’est pas agréable à regarder. […] Il y a des choses qu‘on ne montre pas et qu’un préfet ne veut pas voir », conclut Alain Pouget.

 

La presse en parle : Midi Libre / France Bleu / France 3 Occitanie / 48 infos / Chassons / Lozère décalée