L'info régionale

Réseaux sociaux

L’OFPM constate et le gouvernement écoute : À QUAND LES DÉCISIONS ?!

paysage

L’OFPM constate et le gouvernement écoute : À QUAND LES DÉCISIONS ?!

La Coordination Rurale qui participe activement aux travaux de l’Office de la formation des prix et des marges (OFPM), reconnaît le travail fait depuis 10 ans et son utilité pour montrer l’évolution de la répartition des marges. Cette année encore, les chiffres sont une fois de plus alarmants pour la CR qui rappelle que les données agricoles utilisées ne sont pas en phase avec la réalité du terrain et manquent de représentativité.

L’OFPM constate à son tour que les EGA censés mettre fin à l’insoutenable situation des agriculteurs n’ont pour l’instant toujours rien changé, rappelant même que les prix payés aux éleveurs de bovins n’ont jamais couvert leurs coûts de production depuis la création de l’Observatoire en 2010 !
« C’est un scandale de nous laisser avec l’OFPM crier dans le vent », s’indigne Véronique Le Floc’h, secrétaire générale de la Coordination Rurale qui participe aux travaux. « Le terrain nous critique, indiquant qu’on perd notre temps en réunions infructueuses. Il faut des résultats et l’OFPM pourrait nous aider à les obtenir ! »

Bien que les études de l’OFPM portant sur de nombreuses filières aient permis de lever petit à petit le voile de la construction des prix, la CR estime également que le mode opératoire n’est pas optimal. « Les fermes “ références ” sélectionnées et étudiées par l’OFPM sont des exploitations bien accompagnées qui ne sont pas pleinement représentatives de la diversité des exploitations et des difficultés du terrain. Pire encore, les données provenant de l’industrie et de la distribution restent déclaratives ! »

C’est pourquoi selon la Coordination Rurale les chiffres annoncés ne reflètent pas totalement la réalité, puisque les coûts de production seraient bien plus élevés. Le syndicat souhaite que soit imposée une véritable transparence à l’aval afin d’avoir des chiffres plus justes pour agir efficacement.

« Le travail sert à avancer des données chiffrées qui doivent être utilisées par le gouvernement. À lui d’assumer son rôle et d’agir. »

Tags :