L'info régionale

Réseaux sociaux

Les tracteurs de la colère

Les tracteurs de la colère

La CR apporte son soutien au collectif de viticulteurs languedociens venus à Paris en tracteur pour rappeler les difficultés de la viticulture française aux politiques.

La viticulture française a besoin de la mobilisation de tous pour montrer aux pouvoirs publics sa situation réelle. Le discours « parisien » annonçant la fin de la crise viticole est bien loin de la réalité de terrain ! La trésorerie des exploitations est désespérément exsangue.

Depuis le début du plan de soutien à la filière viticole en 2002, la CR n’a cessé de rappeler son inadéquation avec les besoins réels des viticulteurs. La crise actuelle n’est pas due à une surproduction : faire de l’arrachage un remède miracle est donc totalement absurde. Les aides à la trésorerie sont largement insuffisantes pour couvrir le manque à gagner des viticulteurs, quant aux prêts de consolidation, ils ne servent qu’à établir dans la durée les problèmes financiers des entreprises.

En plus des aides de soutien à la trésorerie, la CR demande une nouvelle fois aux pouvoirs publics de mettre en place une politique ambitieuse de commercialisation et d’exportation pour les vins français, qui soit ouverte à toutes les entreprises viticoles françaises, et ce quelle que soit leur taille. La CR demande également l’application rapide de la TVA sociale, afin de permettre aux vins français de retrouver de la compétitivité sur le marché mondial. Parallèlement à cela, la CR demande au gouvernement de repenser la lutte antialcoolique en France.

La CR attend de plus que les pouvoirs publics mettent en place un réel dispositif d’accompagnement pour ceux qui souhaitent cesser leur activité (formations, aides à la reconversion) ou anticiper leur départ (préretraites décentes).

Tags :
,