L'info régionale

Réseaux sociaux

Les semences de ferme enfin représentées au Gnis

Les semences de ferme enfin représentées au Gnis

Après plusieurs mois de tractations pour assurer une bonne représentativité des semences de ferme au sein de l’interprofession des semences et plants (ancien Gnis, aujourd’hui SEMAE), la Coordination Rurale se félicite que la Coordination Nationale pour la Défense des Semences Fermières (CNDSF) puisse intégrer des sections spécialisées.

Incluse dans le Conseil d’Administration de l’interprofession depuis l’été 2020, la Coordination Rurale militait depuis pour l’intégration de la CNDSF et attendait une réponse en ce sens avant de nommer son représentant, estimant que malgré l’avancée que constituait son intégration, les agriculteurs n’étaient pas encore suffisamment représentés au sein du secteur production de l’interprofession des semences.

« Aujourd’hui, 65 % des semences de blé emblavées en France sont fermières. Les semences de ferme ont toute leur place dans cette interprofession. Nous sommes satisfaits que cette organisation représentant également les utilisateurs de semences puisse apporter sa vision dans les sections spécialisées. » indique Philippe Ribault nouveau représentant de la CR au SEMAE.

La Coordination Rurale y voit une avancée importante pour le monde agricole puisque jusqu’alors seul le syndicat dit « majoritaire » était représenté au sein de cette interprofession ; syndicat ne représentant et ne défendant pas les semences de ferme.