Alors que la Commission européenne continue les négociations de traités de libre-échange qui seront dévastateurs pour l’agriculture et l’élevage européen, la Coordination Rurale part à la rencontre des députés qui ont le pouvoir de limiter cet impact en s’opposant au CETA. Nous vous invitons à vous joindre à nous le :

mercredi 17 juillet 2019 à partir de 9h00 Esplanade des Invalides Rue de l’Université 75007 Paris

Les éleveurs de la Coordination Rurale demanderont aux députés de prendre position contre cet accord en signant un engagement moral et écrit.

Le 21 septembre 2017, l’accord de libre-échange avec le Canada (CETA) entrait en vigueur de façon provisoire. Pour quelles conséquences ?

l’importation de 85 000 tonnes de viande porcine et 65 000 tonnes de viande bovine

Le Ceta, s’il est ratifié par les députés, va entraîner une véritable catastrophe économique et sociale pour les éleveurs européens.

La Coordination Rurale dénoncera également auprès des députés l’incohérence d’un tel accord avec les objectifs de montée en gamme et d’agriculture de proximité mis en avant lors des États généraux de l’alimentation.

La Commission européenne en concluant avec un accord les pays du Mercosur fragilise encore notre modèle agricole basé notamment sur des exploitations familiales respectueuses des attentes des consommateurs. Il est impératif d’agir pour faire du CETA un exemple, et montrer que la France refuse de se voir imposer un modèle agricole ultra-libérale.

Dans la même catégorie

Betteraves
CR 80
CR 60
CR 52