Dès juillet, un projet de loi portant sur les « mesures d’urgence pour la protection du pouvoir d’achat » est attendu. Il est consacré à la protection du niveau de vie des Français face à l’inflation. Ainsi, les retraites complémentaires des exploitants agricoles seront augmentées de 4 %. Cette revalorisation des retraites est une anticipation sur celle censée avoir lieu annuellement pour suivre l'inflation.

Il reste cependant des interrogations sur la date de mise en œuvre de cette loi. En effet, une revalorisation annoncée dès le 1er juillet semble peu compatible avec un projet de loi qui n’a pas encore été vu en Conseil des ministres, sans parler de son examen par l’Assemblée nationale et le Sénat.

Toutefois, il est à noter que, même si cette revalorisation anticipée a lieu, elle est très insuffisante. Les retraités (non-salariés agricoles) ont une pension mensuelle moyenne de 860 € pour une carrière complète, très loin du seuil de pauvreté fixé actuellement à 1 102 €. Les retraités non-salariés agricoles ont encore en mémoire la promesse d'Emmanuel Macron « Quiconque aura cotisé et aura ses points, aura une retraite d’au moins 1 000 € » ⁽ ¹ ⁾. La mise en application des 85 % du SMIC net est loin de tenir la promesse.

⁽ ¹ ⁾ https://demarchesadministratives.fr/actualites/reforme-des-retraites-a-qui-sadresse-la-pension-a-1-000-minimum-par-mois

Dans la même catégorie

Retraités
Infos et aides agricoles
Retraités
Outre-Mer