Tout a commencé le samedi 8 août dernier avec ce tweet : Tweet Joris

Sur la photo qui illustre le tweet, on distingue clairement l'origine et le prix des fruits : 3.55€/kg pour la poire William verte, et 3.80€/kg pour la poire William rouge... origine Argentine.

Très remonté, Joris Miachon, arboriculteur dans la Drôme et responsable de la section Jeunes de la Coordination Rurale, a publié ce tweet pour diffuser largement cette aberration : tandis que les producteurs Français sont en pleine récolte, la grande distribution importe des fruits de l'autre bout du monde.

En quelques heures le tweet prend de l'ampleur, les médias s'y intéressent, et l'information remonte jusqu'au ministre de l'Agriculture :

Tweet Denormandie Voici un petit récapitulatif non exhaustif des reprises dans les médias : Le Figaro, le 10 août : Drôme : le coup de gueule d'un arboriculteur contre des poires d'Argentine Capital, le 11 août : Le gros coup de gueule d'un arboriculteur contre un supermarché Super U France 3 Auvergne Rhône-Alpes, le 11 août : En Drôme des collines, un arboriculteur scandalisé par la vente de poires d'Argentine LCI, chronique d'Emmanuelle Ducros, le 11 août : Les agriculteurs ne sont pas des poires M6, édition 12/45 du 12 août : La colère d'un producteur de poires  

Dans la même catégorie

Fruits et Légumes
Fruits et Légumes
Fruits et Légumes
Économie