Le 7 août dernier, le Conseil d’Etat a annulé en cassation la condamnation de l’INRA pour avoir contaminé les vergers de la société « Le château de Campuget » (30).

En effet, le Conseil d’Etat a considéré que « la responsabilité de l’INRA ne saurait en l’absence de lien certain et direct entre la contamination de deux vergers être engagée ».

Dans la Drôme, le plan sharka est contesté : une association de défense des agriculteurs victimes de la sharka (Adavs) s’est constituée. Elle conteste le seuil d’arrachage total (5% de contamination à ce jour, contre 10% auparavant) et le montant des indemnités. L’Adavs demande à ce que le seuil d’arrachage soit de 10% (la région Rhône Alpes est la seule à avoir durci cette contrainte), ainsi que la prise en charge totale des frais d’arrachage et la remise en culture des terrains. Les vergers de la Drôme seront-ils bientôt un souvenir ?

Dans la même catégorie

Fruits et Légumes
Fruits et Légumes
Fruits et Légumes
Bio