Le 27 septembre dernier, le ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire, Marc Fesneau, a lancé le processus d’élaboration du plan de souveraineté pour la filière fruits et légumes annoncé le 16 mars dernier par le Gouvernement dans le cadre du plan de résilience. La Coordination Rurale (CR) apprécie le travail mené par Interfel qui va dans le bon sens pour les producteurs.

Afin d’élaborer ce plan et ses leviers d’action, quatre groupes de travail vont se mettre en place :

  • protection des cultures ;
  • compétitivité, investissements et innovation ;
  • recherche, expérimentation, formation et renouvellement des générations ;
  • dynamisation de la consommation de fruits et légumes dans le modèle alimentaire.
 

L’objectif est d’aboutir à une validation du plan et une mise en œuvre dès le début 2023.

Pour la CR, il est important de permettre aux agriculteurs de vendre leur production avec des prix rémunérateurs et d’arrêter de vendre à perte. C’est par une politique de prix rémunérateurs que nous encouragerons les installations libres et réussies. La France a besoin d’avoir des agriculteurs nombreux et dignes par leur travail et leur prix. Il faudrait également optimiser au maximum la consommation de fruits et légumes français et limiter ainsi les importations à moindre coût ne respectant pas nos normes. Il est inconcevable d’imposer des normes strictes aux agriculteurs français et de ne pas être vigilant à ce qui entre sur notre territoire. Si la volonté est de garantir une alimentation saine aux consommateurs, faisons les choses jusqu’au bout.

Dans la même catégorie

Aides végétales
Fruits et Légumes
Fruits et Légumes
Fruits et Légumes