L'info régionale

Réseaux sociaux

Les éleveurs laitiers français ne touchent que 1,24 euro par heure travaillée

pas de revenu agricole - portefeuille vide - absence de revenu des agriculteurs

Les éleveurs laitiers français ne touchent que 1,24 euro par heure travaillée

Depuis plusieurs années, l’European Milk Board, organisation regroupant les éleveurs laitiers européens dont la Coordination Rurale est membre, publie une étude sur les coûts de production du lait. Sa dernière édition, portant sur les résultats économiques de l’année 2019, vient d’être publiée et le bilan est une nouvelle fois très préoccupant. En plus d’étudier les coûts de production du lait dans les différents pays européens, l’étude s’intéresse également au revenu moyen des éleveurs. Ainsi, le revenu moyen perçu par les éleveurs laitiers français entre 2015 et 2019 est de 0,82 cts/kg de lait, ce qui revient à 1,24 euro/heure. Dans le même temps, le revenu équitable dans l’hexagone se trouve à 26,66 euros/heure, soit 25,42 euros/heure de plus ! Chez nos voisins proches, comme en Belgique par exemple, les éleveurs ont perçu un revenu de 6,58 euros/h ; une somme légèrement supérieure à celle perçue par les éleveurs français mais qui reste bien en deçà d’un revenu équitable. À l’échelle européenne, la moyenne des revenus perçus par l’atelier lait s’établit à 3,25 euros/heure, pour un revenu équitable moyen de 19,85 euros/h. Ces chiffres cachent cependant de grandes disparités entre les pays : le revenu à disposition des éleveurs irlandais se trouvait par exemple à 22,23 euros/h, quand celui des éleveurs danois était nul.

Ce constat justifie l’urgence de revalorisation du prix du lait payé aux producteurs.

Comparaison revenu réel à disposition et revenu équitable nécessaire 2015-2019

Comparaison revenu réel à disposition et revenu équitable nécessaire 2015-2019

Des coûts de production en hausse en 2019

L’année 2019 a été marquée par plusieurs événements ayant impacté les charges des éleveurs laitiers français. En effet, pour la seconde année consécutive, les bassins laitiers ont été touchés par une sécheresse qui a entravé la production de fourrages et, de manière inévitable, la production laitière. Certains éleveurs ont même dû acheter du fourrage afin de subvenir aux besoins de leurs animaux, ce qui n’a pas été sans conséquence financière. À cet effet, les coûts de production du lait ont grimpé à 52,54 cts/kg en 2019, avec une moyenne de 47,46 cts/kg soit 489,78 €/1000L entre 2015 et 2019.

Cette hausse des coûts de production ne se traduit malheureusement pas par une hausse des prix du lait. En effet, la part non couverte des coûts a encore progressé en 2019 pour s’établir en France à 11,79 cts/kg, soit 37 % contre 35 % en 2018 et 22 % en 2017. Depuis 2012, jamais les coûts de production n’ont été couverts par le prix du lait, en témoigne une moyenne de part non-couverte entre 2012 et 2019 s’établissant à -29,5 %.

Coûts de production, prix du lait et part non couverte des coûts en 2019 (en ct/kg)

Coûts de production, prix du lait et part non couverte des coûts en 2019 (en ct/kg)