L'info régionale

Réseaux sociaux

Les éleveurs de porcs demandent du soutien

Julien Denormandie

Les éleveurs de porcs demandent du soutien

Le 21 janvier 2021, la section Porcs de la Coordination Rurale a envoyé un courrier au ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie concernant la PPA. La peste porcine africaine représente une menace grandissante en France. En effet, 480 cas de PPA sur sangliers sauvages ont déjà été relevés en Allemagne.

Pour la section, les précautions mises en place pour se protéger de ce fléau ne doivent pas se cantonner à la seule biosécurité des élevages. Il faudrait également empêcher l’entrée sur notre territoire d’un sanglier infecté.

Et pour cause, aujourd’hui rien n’est fait pour empêcher les sangliers d’entrer en France. C’est pourquoi, nous demandons à ce qu’une clôture de protection soit mise en place au niveau des frontières à risque, en prenant exemple sur ce qui a été édifié à la frontière belge. Il est toutefois à noter que l’absence d’entretien de cette clôture à partir de juin 2021 serait désastreux. Aussi, la clôture que nous réclamons pourrait être entretenue par les agriculteurs en collaboration avec les chasseurs, ceux-ci n’ayant aucun intérêt à voir cette maladie arriver chez nous. Nous pourrions également envisager un entretien en association avec nos voisins frontaliers.

Tous les éleveurs se sont engagés à respecter des règles strictes pour garder leurs élevages sains, c’est pourquoi nous demandons au ministre de nous aider à garder notre territoire indemne. Il faut à tout prix empêcher une contamination. Si un seul sanglier devait être trouvé positif sur notre territoire, le marché du porc s’effondrerait. Ceci serait une catastrophe économique pour les éleveurs déjà fragilisés par la conjoncture actuelle.
Même si nous continuerons à protéger nos élevages, il est légitime de se demander à quoi servent ces efforts quand un sanglier déclaré positif sur le territoire français peut finir d’achever financièrement les éleveurs de porcs.