L'info régionale

Réseaux sociaux

Les départements du Centre demandent l’annulation de l’obligation de semer les CIPAN

Champ Aurelie Hallain CIPAN annulation

Les départements du Centre demandent l’annulation de l’obligation de semer les CIPAN

Suite à l’autorisation émise par le gouvernement de décaler la date de début de présence des cultures dérobées, tous les départements du Centre-Val de Loire ont demandé davantage auprès de leur DDT : l’annulation de l’obligation de semis des cultures intermédiaires pièges à nitrates (CIPAN).

Voici une partie du courrier envoyé (exemple du Cher) :

Les CIPAN sont soumises à une date obligatoire de semis et une durée de culture durant l’été. Elles ont pour vocation de conserver l’azote contenu dans le sol et permettent aux agriculteurs de percevoir une subvention de la PAC sur le pilier verdissement.

Suite à l’importante sécheresse de cet été, le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a décalé la date de semis obligatoire au 1er septembre pour tous les départements de notre région et envisageait une dérogation à l’obligation de résultat si jamais la sécheresse perdurait après cette date.

Nous tenons aujourd’hui à vous alerter sur les difficultés rencontrées par les agriculteurs pour répondre à cette obligation. Si les fortes chaleurs se sont certes atténuées depuis quelques jours, les précipitations sont toujours faibles, voire nulles en Eure-et-Loir. Nous sommes dans l’impossibilité de semer les colzas, qui sont très souvent les têtes d’assolement de nos exploitations et notre principale source de revenus.

Malgré nos tentatives et notre bonne volonté, il n’est matériellement pas possible d’implanter les CIPAN : le sol étant trop sec pour être travaillé, dans de nombreux cas les outils ont cassé et certains agriculteurs sont contraints d’arroser leurs parcelles desséchées afin de satisfaire à l’obligation de présence des CIPAN.

Nous ne souhaitons pas faire une croix sur les CIPAN mais, face à cette situation exceptionnelle et afin de respecter l’aspect agronomique recherché, la Coordination Rurale du Cher demande une mesure à la hauteur de cet événement inattendu, à savoir l’annulation de semis obligatoire des CIPAN pour cette année 2020.

 

Légende photo : parcelle d’Aurélie Hallin (28) semée le 10 juillet 2020 au lendemain de la récolte avec une dizaine de variétés de graines de légumineuses et autres engrais verts, dont la phacélie : une plante dotée d’une certaine résistance au manque d’eau. Pourtant, lorsque cette photo a été prise, le 25 août, nous ne pouvons que constater que rien n’a levé.

Tags :
, ,