La Coordination Rurale prend acte de la nomination de Marc Fesneau au ministère de l’Agriculture et de la souveraineté alimentaire et l’en félicite.

La nouvelle appellation du ministère consacre la priorisation de la souveraineté alimentaire que la Coordination Rurale défend depuis sa création. Cela passe par des agriculteurs en plus grand nombre, une politique de rentabilité économique et une réglementation environnementale adaptée à cet enjeu.

Le syndicat ose espérer que Monsieur Fesneau saura porter un projet ambitieux, mais surtout de bon sens pour l’agriculture. Les chantiers sont nombreux et c’est bien d’une certaine « dose de courage », selon les mots de son prédécesseur, dont il devra faire preuve pour que puisse advenir une politique agricole cohérente sur les enjeux économiques et environnementaux.

Le texte d’orientation et d’avenir agricole sera un de ces chantiers. Les positions de Marc Fesneau relatives au foncier et à l’installation laissent espérer des avancées positives en la matière. La CR compte sur le nouveau ministre, qui a démontré au travers de ses différents mandats locaux et nationaux, une ambition certaine en faveur de l’élevage et de l'agriculture plus globalement.

Le syndicat espère également que le statut d’ancien « élu rural » conférera à Marc Fesneau clairvoyance et sens pratique dans le dossier sensible du stockage de l’eau. Face à la sécheresse, des restrictions d’eau ont déjà été actées dans plusieurs départements. Le stockage de l’eau est plus que jamais une priorité ; le nouveau ministre de l’Agriculture doit en avoir conscience.

Dans la même catégorie

Environnement
Économie
Élevage
Paroles d'agriculteurs