L'info régionale

Réseaux sociaux

Les agricultrices de la Vienne se rencontrent !

agries CR86

Les agricultrices de la Vienne se rencontrent !

Accompagnées par Natacha Guillemet, fraîchement nommée responsable de la section Agricultrices et succédant à Catherine Laillé, les agricultrices de la CR86 se sont réunies pour la première fois. C’était l’occasion pour elles d’échanger sur leurs préoccupations, sur la place de la femme dans les exploitations et dans les organisations professionnelles agricoles, ainsi que face aux acteurs du monde rural.

Ce mardi 24 août, chez Véronique Guérin, agricultrice à Dercé, étaient présentes Malika, agricultrice installée depuis 5 ans, Natacha ancienne conjointe collaboratrice aujourd’hui cheffe d’exploitation, Sylvie, ancienne enseignante devenue agricultrice en 2015 qui souhaiterait « voir plus d’agricultrices s’engager« , même s’il n’est pas facile de concilier l’engagement professionnel et la vie privée. Il y avait également Vanessa, une ancienne ambulancière installée depuis 5 ans, Solange, agricultrice à la retraite qui regrette la perte de l’engagement, « il faut se défendre et défendre notre métier« , et Aurore, ancienne aide-soignante qui assiste son mari sur l’exploitation. Toutes ces femmes souhaitent que ce groupe d’échange se développe et permette aux agricultrices qui le désirent, de sortir de l’isolement, de donner leurs avis pour être comprises et entendues, notamment à travers l’organisation d’événements, de rencontres et de moments conviviaux.

Des sujets à débattre

Le groupe a évoqué les petites retraites agricoles et le statut de conjoint collaborateur. Ces deux sujets touchent particulièrement les femmes. « Pour les agricultrices d’hier, d’aujourd’hui et de demain, il est important de faire évoluer le social« , explique Natacha Guillemet, responsable de la section Agricultrices. « Des avancées, il y en a eu, mais il y a encore beaucoup de choses à voir. Quand on sait qu’il aura fallu attendre 1961 pour que le mot agricultrice apparaisse dans le Larousse ou 2019 pour que les agricultrices aient la même durée de congé maternité que le régime des salariés, on se dit qu’il y a une nécessité à travailler sur l’amélioration de la reconnaissance du rôle des femmes dans les exploitations. Ce travail peut être long mais il est indispensable pour espérer un renouvellement des générations dépassant ce chiffre de 25% de femmes cheffes d’exploitation aujourd’hui « .

Un programme d’actions

Plusieurs actions ont été évoquées lors de cette rencontre. La première à venir pourrait être une randonnée à l’occasion de la campagne annuelle d’octobre rose afin de récolter des fonds pour la recherche et de sensibiliser au dépistage du cancer du sein. « Cette cause nous tient à cœur. Nous espérons, en plus, pouvoir offrir aux participants, une découverte de notre métier, de notre passion. Les incompréhensions entre le monde rural et le monde urbain augmentent. Nous serons aussi présentes pour apporter des réponses aux questions que certains se posent« , explique Véronique Guérin, l’une des participantes et représentante de la CR à la Chambre d’agriculture.

Tags :