L'info régionale

Réseaux sociaux

Les agriculteurs exposés aux blocages des ports et du fret ferroviaire

train

Les agriculteurs exposés aux blocages des ports et du fret ferroviaire

Les mouvements sociaux qui perdurent dans les ports et les gares de France impactent lourdement les disponibilités en céréales et en oléo-protéagineux. La CR regrette cette situation qui risque de provoquer des ruptures d’approvisionnement en aliment du bétail. Certains fabricants parlent dès à présent d’arrêt d’usine. De plus, la situation économique des éleveurs à court de trésorerie les oblige à fonctionner à flux tendus pour l’alimentation.

Cette fragilité prend sa source dans l’irresponsabilité politique qui a placé au fil des ans notre agriculture dans une dangereuse dépendance des importations d’aliments riches en protéines privilégiant les échanges internationaux à l’indépendance alimentaire de l’UE. Aujourd’hui le risque de pénurie est lié à des problèmes nationaux, mais demain, il pourrait l’être à des crises géopolitiques qui auraient des conséquences bien plus lourdes. Il est urgent de mettre en place un plan protéines ambitieux qui permette à la France de rééquilibrer ses productions en les adaptant à ses besoins intérieurs (consulter nos propositions ici).

Pour ne pas faire courir aux élevages le risque catastrophique d’une rupture d’alimentation la CR demande aux ministres de l’agriculture et du transport de mettre immédiatement en place une cellule de crise et d’organiser les réquisitions nécessaires.