L'info régionale

Réseaux sociaux

Le gel de mai fait du dégât

gel

Le gel de mai fait du dégât

Après l’épisode grêleux du 25 avril dernier qui a frappé 2 000 ha de vignes en Sud-Charente et Haute-Saintonge, le gel a donné le coup de grâce au vignoble durant deux nuits consécutives entre le 4 et le 6 mai 2019.

Déjà dimanche matin, l’Union générale des viticulteurs de l’AOC Cognac (UGVC) estimait que 20 à 30 000 hectolitres pourraient être perdus. Mais l’estimation risque de grimper, des températures négatives entre dimanche et lundi ayant encore été observées.

Pour Xavier Desouche, dont la totalité des vignes a été touchée, « cet épisode de gel va être dramatique pour beaucoup de viticulteurs, surtout que plusieurs ont déjà subi des aléas climatiques les années précédentes« . Et même si parmi les viticulteurs beaucoup sont assurés, ce n’est malheureusement pas suffisant. Une dotation pour aléas en pourcentage du chiffre d’affaires des exploitations pourrait être bien plus efficace : provisionner au moins 50 % des récoltes permettrait aux producteurs de passer les années difficiles, en continuant à vivre et en maintenant l’emploi.

Concernant les grandes cultures, fragiles en cette période de l’année, cet épisode de gel aura probablement des conséquences sur la récolte 2019.

Inquiète, la Coordination Rurale de Charente va suivre ce dossier de près, afin que tout soit fait par les administrations et que les agriculteurs touchés passent cette année le mieux possible.

Tags :
, ,