L'info régionale

Réseaux sociaux

Le député Patrick LOISEAU rencontre la CR85

Le député Patrick LOISEAU rencontre la CR85

Mi-septembre, la Coordination Rurale de Vendée (CR85) avait convié le député Patrick Loiseau à venir sur l’exploitation de l’EARL la Cambaudière à Saint-Hilaire-le-Vouhis. Lors de la visite de l’exploitation située au bord du barrage de la Vouraie, de nombreux sujets préoccupants les agriculteurs ont été abordés comme la nécessité d’avoir des prix rémunérateurs.

L’exploitation de Xavier Bussonnière n’avait pas été choisie par hasard, puisqu’à la fin de l’année celle-ci n’existera plus. La CR85 cherchait à alerter le député sur la lassitude et la démotivation qui gagnent les campagnes. Pour Xavier Bussonnière, gérant de l’exploitation visitée « ce n’est pas normal de vivre uniquement grâce aux aides. Les prix n’ont pas bougé depuis 30 ans, alors que nos charges, elles, explosent. Quelle autre profession accepterait un tel traitement ». Après avoir arrêté la production cunicole en 2017 suite au départ d’un associé, il arrêtera totalement son activité au 31 décembre, plus par dégoût du métier que par soucis financiers. Daniel Pavageau, président de la CR85 déplore que des « jeunes » de 40 ans quittent l’agriculture suite à un manque de considération de la société envers ceux qui la nourrissent. Il n’est pas normal d’interdire certains produits comme le glyphosate, sans donner d’alternative crédible aux agriculteurs.

Pour le président de la CR85, « on est en train de détruire l’élevage en interdisant certaines choses en France, tout en continuant d’importer à tour de bras des produits qui ne respectent pas nos normes ». Sur l’exploitation de la Cambaudière la majorité des terres ne peuvent pas être cultivées car situées sur des coteaux séchants. « S’il n’y a plus d’élevage ici, les friches et les sangliers prendront la place des éleveurs » déplore la CR85.

Pour conclure, le député Patrick Loiseau précise que « la ruralité est très importante et doit être préservée ». Durant la rencontre, il est resté très à l’écoute et intéressé par les propositions du syndicat agricole vendéen. Il s’est engagé à faire remonter au ministre de l’Agriculture plusieurs dossiers. Tout d’abord la demande de la CR85 concernant la création d’une aide à la cessation de la production de canards pour les exploitants proches de 60 ans, ainsi que le dossier Agricultrices élaboré par la Coordination Rurale nationale.