L'info régionale

Réseaux sociaux

Le coût de production du lait bio s’élève à 622 €/1000L en Allemagne

vache

Le coût de production du lait bio s’élève à 622 €/1000L en Allemagne

Une récente étude commanditée par l’EMB (European Milk Board), dont la Coordination Rurale est membre, vient de donner les premiers résultats des coûts de production de lait bio : pour la campagne 2018/19, ils s’élèvent à 622 €/1000L en Allemagne. Sans déduction des aides, qui sont considérées comme des recettes, le coût de la production laitière s’élève à 741 €/1000L de lait bio. Payés à hauteur de 489 €/1000L, les éleveurs allemands n’ont que 79 % de leurs coûts de production qui sont couverts. Il leur manque donc 169 €/1000L pour pouvoir couvrir leurs coûts et bénéficier d’une rémunération décente.
L’article complet est à retrouver ici.

Depuis 2012, l’EMB élabore une méthode qui permet d’établir les coûts de production dans les principaux pays producteurs européens, sur une base comparable. Les données issues du RICA (Réseau d’information comptable agricole) sont représentatives de la situation réelle des exploitations laitières européennes.
En 2017 en France, les coûts de production d’un kilogramme de lait conventionnel s’établissaient à 45,14 centimes pour 459 €/1000L en 2016 ; le prix payé aux producteurs était lui de 354,2 €/1000L, et de seulement 311,5 €/1000L en 2016. Il manquait donc 147 €/1000L de lait aux producteurs en 2016 et 110 €/1000L en 2017.

En France, la production de lait bio connaît une augmentation à deux chiffres en 2019

Selon l’enquête mensuelle laitière de FranceAgrimer, la production de lait biologique en France a accusé, en septembre 2019, une hausse de 16,1 % par rapport à 2018. Cette hausse a même atteint 19 % en mars, et se situe en cumul à +15,4 % par rapport à l’année passée. Les régions participant à cette hausse sont la Normandie, la Bretagne et les Hauts-de-France.
Pour le moment, la consommation observée en GMS connaît une croissance au moins aussi importante que la production. Les ventes de fromages bio ont augmenté de 32,3 % par rapport à 2017, suivies de près par les ventes de beurre (+25,5 %) et de lait conditionné (+19,4 %). Pour autant, il est difficile d’estimer précisément le point de maturité de ce marché. Pour la CR, il faut dès à présent se poser la question de la régulation de cette production afin de ne pas engendrer un goulot d’étranglement pour les producteurs.

Concernant les prix payés, les éleveurs laitiers en production biologique touchaient en septembre 492,98 €/1000L en prix de base, soit une évolution de 2,2 % par rapport à 2018, et 513,32 €/1000L en prix réel.