L'info régionale

Réseaux sociaux

L’avenir de la betterave se précise avec les webinaires de l’ITB

betterave

L’avenir de la betterave se précise avec les webinaires de l’ITB

9 webinaires de l’ITB consacrés à la betterave

Cette année, les agriculteurs, techniciens et acteurs de la filière sont invités à suivre les comités techniques de l’Institut Technique de la Betterave (ITB) depuis un ordinateur, une tablette ou un téléphone portable. Ces événements donneront les principales actualités techniques de la filière et permettront de disposer des informations pour mener au mieux la prochaine campagne.

9 webinaires sont ainsi organisés entre décembre 2020 et janvier 2021. Compte tenu de l’actualité, un webinaire « Spécial jaunisse » a été organisé le 16 décembre. Il présentait les solutions et les alternatives aux néonicotinoïdes actuellement étudiées dans le cadre du PNRI (Plan National de Recherche et Innovation). Vous pouvez visionner la rediffusion du webinaire sur le site Internet de l’ITB (http://www.itbfr.org/tous-les-articles/article/news/retour-sur-le-comite-technique-special-jaunisse/).

Huit autres webinaires seront consacrés aux informations régionalisées où les présentations seront adaptées aux spécificités de chaque territoire : enseignements de la campagne et préconisations pour 2021 (choix variétal, gestion des maladies foliaires et des adventices…). Liste et planning des événements : (http://www.itbfr.org/tous-les-articles/article/news/decouvrez-les-comites-techniques-en-webinaires/)

La jaunisse de la betterave cause d’importantes pertes de rendement

La filière betterave avait déjà été fragilisée par la fin des quotas betteraviers. Depuis le 1er septembre 2018, l’utilisation des produits contenant des néonicotinoïdes et des semences traitées avec ces produits est interdite en France. Il n’a fallu que deux ans pour voir un retour de la jaunisse de la betterave qui a, cette année, causé des dommages catastrophiques aux cultures, sans que les betteraviers n’aient de moyens de lutte efficaces !

La jaunisse s’est propagée sur toutes les régions productrices de betteraves. On remarque un gradient Nord-Sud dans les pertes de rendement qu’elle a pu déclencher. Ainsi, couplée à la sécheresse, on observe des pertes variables dans les Haut-de-France, avec en moyenne 30 % des surfaces de production impactées dans l’Aisne et l’Oise. C’est dans la région Centre que les dommages sont les plus importants avec plus de 80 % de surfaces impactées !

Julien Denormandie a dévoilé le 10 décembre dernier les grands principes de l’indemnisation des betteraviers touchés par la jaunisse catastrophique de 2020, une aide qui concernerait « plus de la moitié » d’entre eux. Cela dit, de nombreux détails restent à apporter, a priori pour ceux qui peuvent toucher l’indemnisation, il est peu probable qu’elle couvre l’entièreté des pertes occasionnées par la jaunisse. Par ailleurs, les agriculteurs ayant déjà touché le plafond des aides ne pourront pas y prétendre…

Les dérogations des néonicotinoïdes définitivement acceptées

Aujourd’hui, le seul moyen efficace avéré de lutte contre la jaunisse de la betterave est l’utilisation de semences enrobées aux néonicotinoïdes. Suite au vote favorable des parlementaires, le Conseil constitutionnel a été saisi par un groupe de députés en désaccord avec le retour de ces produits.

Le 10 décembre 2020, le Conseil constitutionnel a rendu un avis positif sur ce projet de loi. La loi permettant des dérogations pour l’utilisation des néonicotinoïdes sur les cultures de betterave a été promulguée ce mardi 15 décembre. D’après le directeur de l’ITB, M. Vincent LAUDINAT, l’ITB doit désormais faire 7 demandes de dérogation dans les jours qui viennent.

Nous sommes toujours en attente de précisions concernant les conditions d’utilisation des néonicotinoïdes, notamment pour connaître quelles rotations pourront être appliquées les années suivant le traitement de la parcelle. Ainsi, Julien Denormandie prévoit 4 à 5 textes réglementaires, « dans les prochaines semaines », concernant le retour des néonicotinoïdes.