L'info régionale

Réseaux sociaux

Langouët : l’arrêté est bien illégal

Langouët : l’arrêté est bien illégal

Le mois dernier, le maire de Langouët au nord de Rennes, a pris un arrêté interdisant l’utilisation de produits phytosanitaires à moins de 150 mètres des habitations et bâtiments de la commune. La Coordination Rurale avait rapidement interpellé Michel Kirry, préfète de Bretagne sur l’illégalité d’une telle décision.

La Préfecture a demandé le retrait de cet arrêté. Comme l’a rappelé Michèle Kirry : « l’utilisation des produits phytopharmaceutiques relève d’un pouvoir de police spéciale confiée au ministre chargé de l’agriculture. Seul le ministre de l’agriculture peut ainsi prendre toute mesure d’interdiction, de restriction ou de prescription particulière concernant la mise sur le marché, la délivrance, l’utilisation et la détention de ce type de produits »

Ne pas opposer les systèmes

La Coordination se félicite de cette décision et rappelle que l’utilisation de produits phytosanitaires respecte des règles strictes notamment lorsqu’ils sont utilisés près des habitations. Toutefois, le syndicat regrette que ce maire, dans l’immédiat, ne veuille pas revenir sur sa décision. « L’agriculture Française est reconnue pour être la plus durable au monde. Il n’est pas nécessaire de stigmatiser telle ou telle pratique, tous les modèles peuvent coexister. Si les producteurs bios ont une démarche intéressante, les producteurs conventionnels ne sont pas pour autant des pollueurs ou des empoisonneurs » explique Jean-François Couëtil, agriculteur et membre de la Coordination Rurale.

Pour terminer, la Coordination Rurale s’étonne que la Chambre d’agriculture soit restée muette sur ce sujet.