L'info régionale

Réseaux sociaux

L’ANEOL doit revoir sa représentation syndicale !

brebis

L’ANEOL doit revoir sa représentation syndicale !

L’Assemblée Générale constitutive de l’Association nationale des éleveurs ovins laitiers (ANEOL) s’est tenue le mardi 9 avril à la maison de la coopération de Castanet-Tolosan. Au sein du futur collège producteurs de France brebis laitière (FBL), et de l’interprofession en devenir, la répartition des différentes sections a été actée : à sa grande surprise, la Coordination Rurale ne disposerait que de trois sièges sur 30 pour l’Assemblée générale au même titre que la Confédération paysanne, quand la FNO rafle 80 % des sièges soit 24 au total ! Le nombre de représentants syndicaux au sein du collège producteur de la future interprofession serait du même ordre, à savoir 1 siège accordé à la CR au même titre que la Confédération Paysanne et 7 sièges accordés à la FNO

Afin de valider cette répartition et montrer un semblant d’aspect démocratique, un vote à bulletins secrets a été réalisé, mais sur la base de la répartition préalablement établie ! Dans un cas tel que celui-ci, quelle légitimité peut-on accorder à ce vote ?

La Coordination Rurale ne peut, en l’état, cautionner une telle répartition des sièges au sein de l’ANEOL et de la future interprofession FBL, car elle ne représente en aucun cas le paysage syndical au sortir des élections aux Chambres d’agriculture et demande l’annulation de ce vote. En effet, la section représentée par les agriculteurs doit l’être au prorata des résultats électoraux, ce qui procurerait 3 sièges à la Coordination Rurale, 3 à la Confédération Paysanne et 9 sièges à la FNO.

La constitution d’une interprofession doit se faire de manière constructive et ses différents collèges doivent être représentatifs ! Sans une remise en règle de la représentativité syndicale au sein de l’ANEOL, donc du collège producteur de FBL, la Coordination Rurale ne peut désigner de représentants au conseil d’administration de l’interprofession laitière ovine.