L'info régionale

Réseaux sociaux

Lancement de l’Appel à Projets « Structuration de filières agricoles et alimentaires »

franceagrimer-logo

Lancement de l’Appel à Projets « Structuration de filières agricoles et alimentaires »

Il s’agit d’un outil du Grand Plan d’Investissement (GPI) de FranceAgriMer dont l’objectif global est l’accompagnement du développement des filières de produits agricoles et agroalimentaires, de la pêche et de l’aquaculture et accélérer la transformation de ces secteurs. Cet AAP fait suite à l’appel à manifestation d’intérêt « Structuration des filières agricoles et agroalimentaires », clôturé le 31 octobre 2018.

Il vise à accompagner la construction et la réalisation d’un projet collectif de structuration de filière(s), impliquant plusieurs maillons d’une ou plusieurs filières, d’une durée de 6 à 36 mois.
L’enveloppe financière allouée au présent dispositif est de 3,6 M€.

Période de dépôt : du 4 octobre 2019 au 28 février 2020.
Relevé intermédiaire fixé au 31 octobre 2019 pour les projets d’exportation collaborative uniquement.

Le dispositif s’adresse à tout opérateur économique portant un projet structurant et engagé dans une démarche collective impliquant des partenaires complémentaires relevant des différents maillons d’une ou plusieurs filières (production, transformation, commercialisation, le cas échéant en associant d’autres acteurs tels que des fabricants d’agrofournitures, équipementiers, entreprise de services et de conseils, interprofessions…)

Les projets déposés doivent concernés des actions structurantes ou innovantes pour les filières, s’inscrivant dans des démarches collectives avec les différents maillons d’une filière agricole, agroalimentaire ou de la pêche et ayant pour objectif de générer de la valeur aussi bien pour l’amont que pour l’aval.
La priorité sera donnée aux projets d’envergure supra-régionale, ou de moindre envergure s’ils présentent un caractère particulièrement innovant ou structurant pour la filière au regard du plan de la filière concernée.
Quelques exemples que pourraient poursuivre les projets : favoriser l’exportation collaborative (pour mutualiser et renforcer les capacités d’exportation), faire évoluer les modèles agricoles ( notamment par l’agroécologie, une adaptation au changement climatique…) favoriser le renouvellement des générations, contribuer à une répartition équitable de la valeur, mieux répondre aux attentes des consommateurs….).

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet de la DRAAF ainsi que celui de FranceAgriMer en cliquant ici