L’étude d’impact réalisée par la Commission européenne pour évaluer les impacts de la mise en place du projet de règlement sur l’utilisation durable des pesticides (règlement SUR) ne tient compte ni de son impact économique, ni de son impact sur la biodiversité !

« Les nouvelles contraintes risquent de peser encore sur les agriculteurs européens qui voient, par ailleurs, entrer sur le territoire des denrées alimentaires traitées avec des produits chimiques interdits en Europe. Comment peut-on accepter qu’une étude d’impact censée évaluer la pertinence d’une mesure n’évalue pas l’impact économique de cette dernière ? » s’interroge Jean-François Couëtil, représentant de la CR.

Indiquant qu'elle ne souhaitait pas bloquer le processus, la France n’a pas appuyé la demande polonaise qui sollicitait pourtant une révision de l'étude. Au vu de l'extrême importance de cette problématique, la Coordination Rurale est scandalisée de ce pleutre positionnement.

C'est pourquoi elle demande à la Commission européenne de revoir sans délai cette étude d’impact en incluant les conséquences économiques qu’auraient les mesures imposées par ce nouveau règlement.

Dans la même catégorie

Environnement
Environnement
Élevage
Environnement