Top Headlines

La tempête qui s’est abattue sur la France et en particulier sur une très grande partie du Sud du pays a fait des dégâts considérables sur les infrastructures et les habitations.

Mais, il ne faut pas oublier le lourd tribut que les agriculteurs ont payé lors des intempéries de ce week-end. Ils sont en effet les plus exposés et de nombreuses exploitations dans des secteurs déjà en graves difficultés (arboriculture, horticulture, élevage, sylviculture) ont été dévastées.

Plus que jamais la solidarité nationale doit jouer pour aider tous ceux que la crise agricole a déjà rendus trop fragiles pour supporter les conséquences des dégâts occasionnés par cette tempête.

La Coordination Rurale demande donc que soit rapidement déclaré l’état de catastrophe naturelle et, le cas échéant, de calamités agricoles dans les départements concernés. Elle demande que des aides de trésorerie, tant de la part de l’Etat que des conseils régionaux et généraux, soient immédiatement apportées aux producteurs les plus atteints, pour qu’ils puissent envisager leur avenir avec l’espoir de surmonter ces difficultés immédiates et de pallier les délais d’indemnisation.

Dans la même catégorie

Alimentation
Économie
Élevage
Économie