Les multinationales SYNGENTA et DUPONT (Pioneer) ont annoncé récemment leur association au sein d’une structure commune basée aux Etats-Unis pour la gestion des licences en matière de biotechnologie. Destinée à s’occuper dans un premier temps du marché canadien et nord-américain, cette société s’occupera à terme du marché mondial.

Nos dirigeants politiques et les législateurs pourront apprécier comment la loi sur les obtentions végétales et la loi sur les OGM constituent les pièces manquantes d’un puzzle en forme de cartel que les firmes semencières sont en train de constituer au niveau mondial.

Bien loin de ces préoccupations, les agriculteurs et les consommateurs vont être les victimes de ces structures planétaires dont l’objectif est de créer le pouvoir des semences. Il est bien curieux que l’ensemble des syndicats agricoles ne fasse pas l’unanimité contre ce type d’organisation.

Dans la même catégorie

Aides animales
Évènements
Évènements
Paroles d'agriculteurs