Du 7 au 29 juillet, retrouvez sur notre site Internet une série de 21 articles (un par étape du Tour de France) sur les conséquences des accords de libre-échange sur l'agriculture française et européenne. Aujourd'hui, 5e étape entre Lorient (56) et Quimper (29), et donc 5e article.

Le libre-échange, une menace notoire sur les paysages

Le Tour de France est une course sportive mondialement connue. Elle permet également de mettre en avant la beauté des campagnes françaises traversées par les coureurs.

Or, ces paysages sont directement menacés par les traités de libre-échange. En entraînant une hausse de la concurrence et une baisse des prix pour la plupart des productions agricoles, ils viennent menacer les exploitations familiales qui entretiennent cette diversité naturelle de nos campagnes.

L’élevage, particulièrement menacé, maintient les paysages les plus recherchés. Il entretient les montagnes et les estives et permet ainsi la pratique des sports hivernaux comme estivaux. Il conserve également les bocages et les zones humides qui font la joie des amoureux de la nature.

Sans cette diversité, il est fort à parier que la France perdrait son statut de première destination touristique mondiale (qu’elle conserve depuis les années 1980 d’après l’Organisation mondiale du tourisme).

Dans la même catégorie

Importations
Environnement
Importations
Importations