L'info régionale

Réseaux sociaux

L’abattage à la ferme : une solution pour valoriser les bovins accidentés

bovins

L’abattage à la ferme : une solution pour valoriser les bovins accidentés

Début juillet, la CRPL a envoyé un courrier aux abattoirs bovins de Pays de la Loire pour les inciter à se doter de caissons d’abattage à la ferme pour améliorer la gestion des bovins accidentés. Ces animaux non transportables sont souvent euthanasiés et envoyés à l’équarrissage faute de solutions alternatives. Cela représente une perte considérable pour l’éleveur alors que l’animal reste propre à la consommation.

Dans son courrier, la CR propose donc aux abattoirs de prendre contact avec la Région ou la DRAAF afin de mobiliser des co-financements pour mettre en place ces outils. En effet différents dispositifs existent pour accompagner la mise en place d’un caisson mobile d’abattage :

– la prime d’aménagement du territoire (PAT) qui est ouverte aux abattoirs ; une aide directe à l’investissement pour soutenir le développement des entreprises
– Le fond d’aide relatif à l’amélioration des conditions de travail, géré par l’Agence Nationale d’amélioration des conditions de travail (ANACT et ARACT au niveau régional)
– Le contrat de plan État-Région, qui constitue un outil de développement pour la mise en place de projets structurants et qui viennent renforcer la politique d’aménagement au service de l’égalité des territoires.

« Il est urgent qu’une solution viable soit donnée aux éleveurs pour l’abattage des bovins non transportables, au niveau sanitaire, technique, et économique » défend Pascal Aubry, président CR Pays de la Loire.