L'info régionale

Réseaux sociaux

La tactique du gendarme…

La tactique du gendarme…

La charte des contrôles a été signée entre l’état et des organisations professionnelles de façon à légitimer les contrôles dans notre profession.


N’ayez crainte chers collègues, vous serez toujours contrôlés et de plus en plus puisque la réglementation va se durcir : phytos, ZNT fossé, ZNT riverain, Dispositif Végétal Permanent élargi, interdiction sur sols drainés, etc… La Coordination Rurale demande de la pédagogie lors des contrôles et l’administration a souhaité un contrôle à blanc pour faire de la pédagogie aux journalistes, ce n’est pas du tout la même chose.

Lors d’un article sur la Nouvelle République du 13 décembre 2019, Mr PROUTEAU Sébastien, président de la FNSEA locale regrette que la coordination rurale n’a pas signé cette charte. Nous avons lu attentivement cette proposition de l’administration écrite en collaboration avec la FNSEA nationale, nous avons bien compris que ce texte ne protège pas les agriculteurs et n’engageons pas notre syndicat pour n’importe quoi ! (Le projet de charte proposé par la DDT 37 disponible sur le site www.coordinationrurale37.fr) Il est inadmissible qu’un syndicat puisse enfoncer sa corporation comme a pu le faire la FNSEA. La charte est totalement déséquilibrée à la faveur de l’administration, toujours des contrôles armés, pas de droit à l’erreur écrit, l’administration s’engage à respecter la loi, le contrôlé doit faire des efforts bien au-delà, et toujours pas de pédagogie pendant les contrôles…
Je vais rappeler à Mr PROUTEAU que cette charte n’empêche pas les sanctions, l’un des but des contrôles est de récupérer des finances pour faire voir à l’Europe que les fonds sont bien utilisés. En France un agriculteur, finance son contrôleur sur les budgets agricoles pour le sanctionner FORMIDABLE….

Vu la photo du quotidien, faire une réunion prêt des vaches, c’est toujours sympathique, mais quelle dénigrement envers notre profession pour être une fois de plus dans le fumier voir dans « la merde ».

Continuez de créer et signer des chartes dénuées de toute ambition pour vos adhérents, mais contrairement à ce que vous pensez, le stress des agriculteurs est toujours présent et grandissent, avec les menaces de voisinage, les considérations politiques, les obligations réglementaires, les obligations économiques pour survivre de notre travail.
Attention la charte du bon voisinage va bientôt arriver, faite confiance à vos élus et à la FNSEA, ils vous préparent vos étrennes pour janvier 2020.

Agricultrice, Agriculteur demandez-vous qui défend vos intérêts et qui fait de l’agri-bashing en bradant notre métier avec des chartes honteuses !

A bon Entendeur !

Christophe GIRAULT, vice-Président CR37