L'info régionale

Réseaux sociaux

La question des liquidations judiciaires au cœur des échanges avec la CCMSA

La question des liquidations judiciaires au cœur des échanges avec la CCMSA

Le 8 avril 2021, la section Agricultrices de la Coordination Rurale et l’association « les Elles de la terre » ont rencontré M. Cormery, président de la CCMSA, et Mme Anne Gauthier de la MSA 49 qui est aussi vice-présidente de la CCMSA. Y assistaient Karine Benamou Taupin et Laurence Cormier, co-présidentes des Elles de la Terre, et Catherine Laillé, responsable de la section Agricultrices de la CR.


Cette réunion faisait suite à une première rencontre avec M. Cormery organisée à l’automne dernier (voir l’article).

À l’occasion de ce rendez-vous, la question des liquidations judiciaires était au cœur des échanges. Malheureusement de plus en plus nombreuses, elles sont particulièrement mal vécues par les agriculteurs et agricultrices, qui ne se sentent pas toujours accompagnés, engendrant de fait une réelle souffrance tant psychologiquement que financière.

Karine Benamou Taupin des Elles de la Terre qui a vécu cette douloureuse expérience a pu expliquer concrètement les problèmes rencontrées en de telles circonstances avec la MSA : le manque d’informations en amont et les grosses difficultés pour louer un nouveau toit (24 refus), pour avoir un compte bancaire (seule une banque a accepté), le manque de trésorerie pour vivre au quotidien, les difficultés psychologiques quand il faut reprendre une formation et retrouver un travail…

Laurence Cormier a posé la question de l’accompagnement des enfants, particulièrement perturbés et injustement victimes de ces situations.

« Si M. Cormery et Mme Gautier ont listé tous les outils mis en place par la MSA, il s’avère qu’ils ne sont pas tous connus ou utilisés et qu’il faut les adapter à la réalité du quotidien. Pour cela, nous avons demandé aux responsables de la MSA plus d’écoute et plus d’accompagnement sur le terrain », explique Catherine Laillé.

Nous demandons que, dans chaque département, une plaquette d’information sur les services à contacter et les démarches à effectuer (pour protéger sa maison par exemple) soit élaborée avec les partenaires concernés et envoyée à tous les cotisants MSA. Le but étant de prévenir en amont et de donner dès le début des difficultés les bonnes réponses pour éviter au maximum la liquidation.
Cette demande, la CR l’avait également formulée auprès des parlementaires Olivier Damaisin, député du Lot-et-Garonne, et Henri Cabanel, sénateur de l’Hérault, qui l’ont d’ailleurs reprise dans leur rapport sur la prévention du mal-être du monde agricole.

Enfin, nous avons aussi abordé le sujet des statuts de plein droit pour toutes les agricultrices, les améliorations du congé maternité (trop de femmes passent encore à côté) et celui de la revalorisation des retraites, maintes fois promise et repoussée. M. Cormery a réaffirmé que la MSA était prête et qu’il attendait le décret officiel.
Beaucoup reste à faire pour revaloriser les pensions des femmes et notamment des conjointes-collaboratrices et ce n’est pas faute d’avoir alerté sur le sujet !

Cet échange a eu le mérite d’avoir lieu, mais une question demeure avec un goût amer : « ont-ils entendu aujourd’hui ? »