L'info régionale

Réseaux sociaux

La PAC au coeur des débats de l’AG de la CR03

La PAC au coeur des débats de l’AG de la CR03

Le 25 mai dernier, les adhérents et sympathisants de la Coordination Rurale de l’Allier ont eu le plaisir de se retrouver à Jenzat pour l’assemblée générale du syndicat. L’occasion pour le président, François Walraet, de faire le bilan des actions syndicales menées en 2020 et de revenir sur cette année particulière qui aura été à double tranchant pour l’agriculture : « Au début du confinement, les Français se montraient plutôt reconnaissants envers les agriculteurs : nous étions là pour les nourrir. Mais les liens se sont vite distendus. L’agriculture n’est plus aimée… Labourage et pâturage sont aujourd’hui considérés à tort par beaucoup comme néfastes à l’environnement. »

La PAC a également été au cœur des débats avec une intervention du président de la Coordination Rurale Union Nationale, Bernard Lannes, et du secrétaire général, Alexandre Armel. Actuellement dans l’attente des derniers arbitrages, l’inquiétude est palpable pour de nombreux agriculteurs dont  les éleveurs qui ont peur d’être les grands perdants de cette réforme.

Bernard Lannes a rappelé qu’à l’origine, les aides PAC avaient pour objectif de compenser la baisse des prix liée à la régulation du marché. Aujourd’hui, les prix n’ont pas évolué alors que les primes ont diminué. Les agriculteurs en ont assez d’être la variable d’ajustement, avec de grands acheteurs qui fixent les prix : il faut partir du coût de production pour obtenir de vrais prix rémunérateurs.

D’autres problématiques ont été abordées par l’assemblée : ZNT, zones vulnérables, nuisibles, irrigation…avec une question au centre du débat : à l’heure actuelle, quelle profession accepterait de travailler avec des contraintes toujours plus importantes et sans compensation financière ?