L'info régionale

Réseaux sociaux

La gestion de l’eau, une préoccupation collective

La gestion de l’eau, une préoccupation collective

Un mois ponctué de rencontres

La Coordination Rurale de Mayenne a rencontré durant ce mois de septembre de nombreuses figures importantes du département :

Olivier Richefou, président du Conseil départemental et ses élus en charge des dossiers agricoles.
Guillaume Garot, député de la première circonscription de la Mayenne.
Isabelle Valade, nouvelle directrice de la DDT.
La CR 53 a également participé à une session à la chambre d’agriculture.

Un sujet en particulier a été évoqué durant toutes ces réunions : la gestion de l’eau.

L’eau est la clé pour permettre le maintien de l’élevage et de l’irrigation, surtout dans le contexte climatique actuel. L’agriculture a besoin de retenues d’eau qui se remplissent par gravité.

Des retenues d’eau essentielles

L’irrigation est la meilleure assurance récolte. Ce n’est pas le manque de pluviométrie qui pose problème mais bien le fait que l’eau ne puisse pas être utilisée au bon moment. Le contexte climatique fait que bien que la pluviométrie ne diminue pas, elle est de moins en moins bien répartie tout au long de l’année. Stocker l’eau de l’hiver pour l’avoir à disposition l’été est donc essentiel.

Ce sujet est important et concerne tout le monde. Il a donc été proposé au Conseil départemental de réaliser une grande concertation sur l’eau avec tous les acteurs concernés par ce sujet (associations, élus, entreprises notamment agroalimentaires, agriculteurs, syndicats).

Un sujet qui concerne de nombreux acteurs

Aujourd’hui, les résultats économiques de l’agriculture font qu’il est difficile pour un agriculteur d’investir seul pour créer des retenues d’eau. C’est donc à la collectivité de le faire. L’État et la Région doivent participer au financement de projets. De même des créations de retenues d’eau pourraient représenter des possibilités d’investissement pour des particuliers (notamment pour la production d’électricité verte) et des entreprises (compensation écologique).
Vouloir penser la gestion de l’eau à l’échelle agricole c’est se heurter à des murs infranchissables qu’ils soient économiques ou associatifs.

Pour la Coordination Rurale, la gestion de l’eau doit être globale et partagée. Il faut développer une vision plus globale qui permette de mettre en place des projets de retenues d’eau pour tous.