L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR60 dénonce la contrainte de date de présence obligatoire des cultures dérobées SIE

La CR60 dénonce la contrainte de date de présence obligatoire des cultures dérobées SIE

En s’adressant à la DDT de l’Oise, la CR60 condamne une date fixe et arbitraire pour l’implantation des cultures dérobées SIE éligibles au paiement vert et demande le passage à une définition à l’échelle de l’exploitation.

 

Objet : Date de présence obligatoire des cultures dérobées SIE

 

Madame la Cheffe du SEA,

 

Le métier d’agriculteur étant intimement lié à la météo, il est important de nous laisser libres  de décider des dates d’implantation des cultures dérobées. En effet, pour que nos semis soient réussis et de qualité, nous devons les implanter quand les conditions météorologiques le permettent.

En imposant, au niveau départemental, une date fixe et arbitraire pour définir la période de présence des SIE cultures dérobées vous ne prenez pas en compte la diversité de nos exploitations.

Pourtant, les faits sont là : nous ne pouvons pas tous implanter nos couverts à la même période puisque nous avons des productions et des pratiques culturales diverses. Le choix de l’échelle départementale tend donc à une uniformisation des pratiques agricoles et des paysages. Cette décision est néfaste à la biodiversité malgré l’intérêt agronomique et écologique des cultures dérobées. Afin de parvenir à l’effet recherché, une durée d’implantation peut être fixée sans pour autant contraindre les agriculteurs à respecter des dates fixées arbitrairement.

Nous avons conscience que le passage à une définition dite individuelle constituerait pour vous une complexification importante de la gestion de la campagne PAC 2019. Cependant, nous pensons qu’il est plus facile de demander à vos services de modifier l’application des règles dictées aux agriculteurs et des contrôles afférents, que de demander au climat de nous assurer de finir nos récoltes dans les temps afin de pouvoir implanter un couvert avant le 20 août, et que ce dernier lève et tienne pendant 8 semaines. Même avec la meilleure volonté du monde il y a des paramètres que nous ne pouvons pas contrôler.

Je vous prie d’agréer, Madame, mes salutations distinguées.

 

Denis Patrelle, Président de la Coordination rurale de l’Oise.