L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR26 répond aux accusations mensongères des associations !

La CR26 répond aux accusations mensongères des associations !

Pendant cette période de crise sanitaire les associations écologistes continuent leur combat acharné contre les agriculteurs. Plusieurs associations ont demandé l’arrêt des épandages, notamment Générations Futures. La section Drôme de cette association a écrit au Préfet de la Drôme pour demander l’arrêt des épandages en insinuant qu’un lien existait entre l’aggravation du Covid-19 et les épandages agricoles.

La Coordination Rurale de la Drôme a réussi à obtenir ce courrier et a répondu immédiatement au Préfet en lui demandant son soutien. Vous trouverez ci-dessous la lettre écrite au Préfet par la CR26  :

 

« Monsieur le Préfet,

Une demande de l’association Générations Futures vous a été transmise concernant la mise en place de mesures limitant les épandages de produits phytosanitaires. Instrumentalisant la crise sanitaire que nous vivons, Mme Paret accuse les activités agricoles d’aggraver les impacts sanitaires liés au Covid 19. Ces affirmations ne se basent sur aucune étude scientifique ou médicale sérieuse. Générations Futures s’appuie sur des sources médiatiques mais en aucun cas sur des sources scientifiques.

Même l’OMS reste très prudente sur cette hypothèse : « Le fait que les particules fines puissent servir de vecteur à la propagation du coronavirus reste une hypothèse, commente Maria Neira, la directrice du département santé publique et environnement. Et il va falloir plusieurs mois pour la confirmer ou l’infirmer, car la propagation du virus dépend d’une multitude de paramètres comme les conditions météorologiques, la démographie ou les mesures de confinement prises par les pays. ».

Les agriculteurs qui, depuis le début de la crise sanitaire, continuent de travailler pour produire une nourriture de qualité aux Français, sont outrés par les attaques répétées des ces associations qui profitent de cette crise sanitaire pour mener leur croisade idéologique.

Les agriculteurs drômois utilisent ces produits en respectant la loi et une réglementation très stricte, une des plus stricte d’Europe. Les quantités sont précises et le matériel utilisé permet de réduire au maximum les doses utilisées. Surtout, les épandages sont pratiqués dans l’unique but d’assurer une récolte et ainsi de pouvoir nourrir les Français. L’utilisation de produits phytosanitaires n’est pas un loisir mais constitue, pour une exploitation agricole, une question économique vitale.

La situation des agriculteurs en cette période de confinement est déjà difficile : les débouchés pour les produits ont diminué, les prix ont parfois baissé (notamment dans certains secteurs comme le lait de chèvre ou la viande d’agneau) et les agriculteurs sont, avec le confinement, de plus en plus isolés. Les agriculteurs sont à bout, ils souffrent du dénigrement outrancier de leur manière d’exercer leur métier et notent cependant que beaucoup de personnes ont choisi de s’éloigner des zones urbaines pour s’installer à la campagne.

La CR26 vous demande de bien vouloir continuer à autoriser les agriculteurs à travailler correctement pour pouvoir nourrir nos concitoyens, et cela passe par la poursuite des épandages, n’en déplaise à quelques (ir)responsables associatifs. « 

La Coordination Rurale de la Drôme reste vigilante face à ces attaques et reste mobilisée pendant toute cette période compliquée.