L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR15 demande un coup de pouce au département pour les éleveurs

vv

La CR15 demande un coup de pouce au département pour les éleveurs

Ce mercredi 22 janvier, une délégation de trois représentants de 100% agriculteurs Coordination Rurale du Cantal (Monsieur ANGELVY, Monsieur CLAVEL et Madame BONNET) s’est rendue à l’Hôtel du département pour rencontrer le président du Conseil Départemental, Monsieur Bruno Faure  afin d’échanger sur les sujets qui préoccupent la profession agricole actuellement tels que les calamités agricoles, le plan de lutte contre la BVD et la gestion du loup.

Monsieur ANGELVY, président de la CR15, a souhaité aborder  ce rendez-vous en évoquant l’année 2019 qui restera comme une année douloureuse pour les agriculteurs cantaliens qui ont été durement touchés par  la grêle et la sécheresse. A cela s’ajoute,  la décision prise par le Comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) qui a revu à la baisse les taux de perte évalués par l’administration, ce qui a entraîné l’exclusion du Sud-Châtaigneraie. « Il est injuste que ces éleveurs ne soient pas aidés et nous sollicitons donc une aide exceptionnelle auprès du Conseil départemental. » Mme BONNET a insisté sur le fait qu’il était important de ne pas oublier les maraîchers pour lesquels une enquête était en cours.

Mme BONNET a ensuite rappelé, à juste titre, que les agriculteurs sont des entrepreneurs et qu’ils ne peuvent donc pas vivre dans l’urgence. Il est absolument nécessaire d’anticiper toutes ces problématiques que ce soit la sécheresse ou les rats taupiers. La gestion de l’eau a donc été un des points principaux de discussion pour lequel le président du Conseil départemental a prêté une oreille attentive.

Autre sujet sensible sur le département, la mise en application du plan de lutte contre la diarrhée virale bovine (BVD). Il faut savoir que le Cantal est un des départements les plus touchés en France par cette maladie qui représente un véritable réel désastre économique pour les exploitations concernées. De ce fait, le syndicat a sollicité une aide pour les éleveurs chez qui, la BVD serait détectée et qui devraient par conséquent éliminer l’ensemble des animaux contaminés.

Selon Mme BONNET, « le Conseil départemental doit aider les éleveurs qui seront touchés par la BVD et qui devront mettre en place un plan d’assainissement sur leurs troupeaux. Les pertes peuvent aller jusqu’à plusieurs milliers d’euros. »

La CR15 a souligné le soutien et l’implication de Monsieur FAURE  dans certains dossiers sensibles tels que les repas végétariens dans les cantines ou la gestion du loup avec la mise en place d’outils pour les éleveurs.

D’un point de vu globale, la CR15 a rappelé l’importance de représenter tous les agriculteurs, trop d’entre eux se sentent oubliés aujourd’hui. Dans une société où la réglementation évolue sans cesse, il est nécessaire d’informer via un support unique et gratuit tous les agriculteurs du Cantal sans distinction qu’il soit. Dans ce contexte de crise, les agriculteurs ont plus que besoin d’être soutenus et il ne faut pas oublier qu’ils constituent une composante majeure de nos jolies montagnes cantaliennes où il fait bon se promener.