L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR07 et la CR26 se réunissent pour leur Assemblée Générale !

La CR07 et la CR26 se réunissent pour leur Assemblée Générale !

Comme chaque année, la Coordination Rurale de la Drôme et de l’Ardèche ont décidé d’organiser leur Assemblée Générale ensemble afin de partager un moment de convivialité ! Elle s’est déroulée le lundi 17 février à Saint-Péray en Ardèche.

La matinée a été dédiée aux aspects statutaires avec la validation pour les deux entités de leur rapport financier, de leur rapport moral et d’activités ainsi que la réélection de leur Conseil d’administration.

Après un repas chaleureux, convivial et animé partagé tous ensemble, l’après-midi a laissé place à un débat engagé avec plusieurs intervenants.

Intervention de Mme Chatillon, directrice du service Agriculture de la DDT de la Drôme.

L’après-midi a débuté par l’intervention de Mme Chatillon, directrice du service Agriculture de la DDT de la Drôme.

Dans un premier temps elle a fait le point sur l’instruction des dossiers des aides PAC des années précédentes. Malgré un retard important, elle s’est voulue rassurante sur le fait que le service rattrape son retard. Elle a assuré que tous les dossiers (hormis quelques cas exceptionnels) seront instruits d’ici fin avril afin de pouvoir commencer la campagne 2020 dans les temps.

Elle est ensuite revenue sur le fonctionnement de 2021 qui sera une année de transition vers la nouvelle PAC 2021-2027. Pour cette année de transition, les règles seront celles de la PAC précédente mais appliquées au nouveau budget  de la PAC, soit 1/7 du montant de la PAC 2021-2027. Malheureusement, ce montant est encore inconnu, toujours en discussion au niveau européen. Ce qui changera aussi dans cette nouvelle PAC est l’autorité de gestion. Pour les aides du FEADER, l’autorité de gestion sera la région et non-plus la DDT. Hormis les aides à la protection des troupeaux qui restera sous l’autorité de la DDT, toutes les autres types d’aides du FEADER seront gérées par la région ainsi que les aides liées à l’installation.

Enfin Mme Chatillon a conclu avec les dossiers calamités agricoles 2019. Cette année la Drôme et l’Ardèche n’ont pas été épargnées par la météo. Ainsi, en 2019 trois épisodes météorologiques ont été reconnus comme calamité : le gel, la sécheresse et la neige. Malheureusement, la DDT note une difficulté accrue pour faire passer certains épisodes météorologiques en calamité auprès du Comité National de Gestion des Risques en Agriculture (CNGRA) qui traite les demandes, qui est due à leur récurrence depuis trois ans. Cette répétition des phénomènes entraîne le déclassement par météo France du caractère exceptionnel et complique l’argumentaire de la DDT. Les dossiers de demande de reconnaissance en calamité déposés au CNGRA sont de plus en plus nombreux pour un budget constant.

Intervention de M. Gandy, président de la Fédération des chasseurs de la Drôme. 

L’après-midi a été marquée par un deuxième temps d’échange avec le Président  de la Fédération des Chasseurs de la Drôme, M. Gandy.

M. Gandy a voulu rappeler les intérêts communs entre les chasseurs et les agriculteurs ainsi que les difficultés communes. En effet, comme la population agricole, les chasseurs ont une moyenne d’âge élevée, autour de 55 ans, et eux aussi subissent un dénigrement de la part du monde urbain, péri-urbain et d’une partie du monde rural. Conscients que certains chasseurs ont des comportements inappropriés, il insiste néanmoins sur le fait que la majorité des chasseurs reste mobilisée pour défendre le monde agricole contre l’expansion des gibiers et d’autres nuisibles à travers leur activité de chasse qui est parfois loin d’être un loisir.

M. Gandy a fini son intervention sur la problématique du loup toujours plus préoccupante dans la région avec l’expansion du territoire de chasse et de vie de ce prédateur. Sa position est claire : le loup contraint les agriculteurs et les pousse à abandonner les zones de montagne. Fin connaisseur de la biodiversité, il rappelle que le loup entraîne la destruction de la biodiversité agricole mais aussi forestière. Il soutient les agriculteurs dans leur combat contre la cohabitation avec le prédateur.

Conclusion par Max Bauer, membre du comité directeur de la CRUN.

Cette journée conviviale et instructive s’est terminée par l’intervention de Max Bauer, secrétaire générale adjoint à la Coordination Rurale Union Nationale (CRUN), président de la CR PACA, nouvellement élu au comité directeur et horticulteur.

Max Bauer a pu expliquer les différentes actions faites par la CRUN   notamment vis-à-vis des Zones de Non Traitement. La conclusion s’est portée autour des projets et des visions du nouveau comité directeur ainsi que sur la re-mobilisation des équipes de terrain autour d’une discussion animée avec tous les agriculteurs.