L'info régionale

Réseaux sociaux

La Coordination Rurale souhaite rencontrer Tereos

betteraves sucrieres

La Coordination Rurale souhaite rencontrer Tereos

Suite au conflit au sein du groupe Tereos ayant conduit à la démission de 70 élus de cinq sucreries des Hauts-de-France et l’exclusion de 3 membres du conseil de surveillance, la section des producteurs de betteraves de la Coordination Rurale a adressé un courrier à François Leroux, président du Conseil de Surveillance de la coopérative, pour lui faire part de son souhait de le rencontrer.

Pour la CR, cette situation ne fait que mettre au grand jour ce que ressent une partie des coopérateurs Tereos, c’est-à-dire l’éloignement des prises de décisions du directoire de la coopérative.

La CR rappelle qu’elle croit au modèle coopératif et qu’elle attend des sucreries qu’elles fonctionnent parfaitement pour assurer un revenu digne aux agriculteurs dont les trésoreries ont déjà été mises à mal par les crises successives.

Il est donc de l’intérêt de tous, d’œuvrer à présent pour un retour rapide à l’apaisement, et ce avant que les agriculteurs mettent en place leur assolement.

Les planteurs de la CR sont inquiets du devenir de la production de sucre en France. Son cours est au plus bas et les prix annoncés pour les betteraves ne rassurent pas les planteurs qui ne veulent pas produire à perte comme cela s’est vu dans d’autres productions où les quotas ont été supprimés.

Aujourd’hui le syndicat veut la vérité et souhaite s’entretenir avec François Leroux pour pouvoir démêler le vrai du faux sur la crise interne à la coopérative et lui soumettre ses propositions pour que le groupe Tereos retrouve au plus vite une image positive à l’égard des agriculteurs.