L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR et l’APLI bloquent la centrale d’achat d’Aldi

La CR et l’APLI bloquent la centrale d’achat d’Aldi

Ce lundi 23 septembre 2019, une délégation de la Coordination Rurale de l’Oise a rejoint l’ Association des producteurs de lait indépendants (APLI) pour une action de blocage de la centrale d’achat d’Aldi à Dammartin-en-Goële (77). Le but : dénoncer une campagne de prix cassés, totalement contraire à la loi des États généraux de l’alimentation (EGAlim).

Pour fêter ses trente ans d’existence, l’enseigne « ALDI » trouve judicieux de lancer une campagne de communication intitulée « prix déraisonnables » et propose par exemple un lait à 0.64 €/litre, soit 30 % moins cher que la moyenne.

« Avec un tel prix de revente il est impossible d’avoir une juste rémunération pour les éleveurs laitiers. Pour couvrir nos coûts de production et rémunérer notre travail, notre lait doit nous être payé 45 cts/litre minimum », rappelle Laurent Dusautoir, producteur de lait à Ponchon (60) et présent lors du blocage de la centrale d’achat.

« Il y a des lois, on ne peut pas revendre en dessous d’un certain prix, les grandes enseignes ne rognent jamais sur leurs marges, font des promotions mais ne paient pas les éleveurs à un prix rémunérateur. » surenchérit Sophie Wieme-Lenaerts, productrice de lait à Roy Boissi dans l’Oise.

Après avoir bloqué l’entrée des camions une partie de la journée, une délégation d’agriculteurs a put rencontrer les responsables de l’enseigne « déraisonnable ». Les représentants du groupe Aldi ont dit comprendre l’émoi suscité par leur campagne promotionnelle et regrettent cette erreur de communication visant à remercier leur clientèle. Le groupe Aldi assure par ailleurs que « cette offre en cours n’impacte en aucun cas le prix payé aux producteurs puisque l’offre est financée à 100 % par Aldi et ses partenaires. »

« Si on laisse passer des promotions comme celles-là, on aura jamais des prix rémunérateurs » affirmait Philippe Beeuwsaert, éléveur à Hanvoile dans l’Oise.

Pour la CR, ce genre de campagne habitue les consommateurs à des prix qui sont totalement déconnectés de la valeur réelle des produits. Les éleveurs laitiers ne gagnent aujourd’hui pas leur vie et ce type de campagne menée par Aldi ne fait que conforter cette situation inadmissible.

Nous continuerons de dénoncer ces pratiques abusives qui n’ont que pour seul but de casser les prix aux profits des intermédiaires et au détriment des agriculteurs.

La presse en parle :

Article du Parisien
Article de la France Agricole