L'info régionale

Réseaux sociaux

Chasse : intervention de la CR à l’AG des chasseurs

lydie deneuville ag chasse chasseurs

Chasse : intervention de la CR à l’AG des chasseurs

Lors de leur assemblée générale nationale du mercredi 23 octobre à Paris, Lydie Deneuville a été invitée à s’exprimer par le président national des chasseurs, Willy Schraen.

La responsable de la section Dégâts de gibier de la CR a indiqué soutenir le renversement d’approche préconisé par le rapport parlementaire Péréa/Cardoux. Elle a invité les chasseurs à faire évoluer leurs pratiques de chasse.

Il est essentiel que sur tous les sujets, la FNC dialogue également avec les syndicats dits minoritaires. Ce dialogue doit autant porter sur la réintroduction du petit gibier, la refonte du système d’indemnisation, la réforme de son financement, etc.
La FNC n’avait auparavant jamais invité les syndicats minoritaires à prendre la parole à ses assemblées générales. Une telle évolution est donc peut-être sur le point de se produire.

Lydie Deneuville a mis en exergue le talent de négociatrice de la FNC. Par l’accord tripartite FNC/FNSEA/APCA de décembre 2012, elle a tout de même économisé de 10 à 15 millions d’euros d’indemnisations par an ! Pendant que les petits dégâts non déclarés ou non indemnisés s’amoncèlent chez les agriculteurs…

Il faut dénoncer l’accord de 2012 et redonner du pluralisme aux discussions ! Dans son intervention en tribune, Christiane Lambert, présidente de la FNSEA, a d’ailleurs reconnu, avec euphémisme, que cet accord n’est plus adapté au contexte actuel. C’est en fait pire que cela : la FNSEA (comme l’APCA d’ailleurs) a fait preuve d’inconséquence en signant cet accord en 2012.

Les chasseurs estiment pour leur part ne pas avoir à assumer seuls l’indemnisation des dégâts. Ils veulent refondre le système et certains présidents de FDC réclament même que les agriculteurs participent à leur financement, ce qui est absurde puisque ces derniers passent déjà à la caisse en nourrissant les sangliers avec leurs champs et ne déclarant pas les petits dégâts ne permettant pas l’atteinte des seuils.

Étant la dernière à intervenir, la secrétaire d’État Emmanuelle Wargon a joué la carte de l’optimisme. Elle espère que la loi créant l’OFB et que les mesures réglementaires à venir contribueront à remédier à la surpopulation de sangliers.

lydie deneuville ag chasse chasseurs
willy schraen lydie deneuville ag chasse chasseurs
christiane lambert willy schraen lydie deneuville ag chasse chasseurs
emmanuelle wargon willy schraen lydie deneuville ag chasse chasseurs