L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR 59 a un nouveau président : Stéphane Bleuzé !

La CR 59 a un nouveau président : Stéphane Bleuzé !

Le conseil d’administration de la Coordination Rurale du Nord (CR 59), réuni le 28 juin dernier, a élu son nouveau président, Stéphane Bleuzé.

Stéphane succède ainsi à Carlos Descamps qui a été chaleureusement remercié pour tout le travail accompli et son dévouement quotidien à défendre les agriculteurs tout au long de son mandat. « Je souhaite le meilleur à Stéphane, et lui laisse la présidence en toute confiance et serein pour l’avenir de la CR 59 ! », a déclaré Carlos Descamps, qui reste administrateur de la CR 59.

Agriculteur sur la commune d’Houplin-Ancoisne, à 49 ans, Stéphane est déjà très investi dans le syndicat ayant déjà assuré avec brio la fonction de trésorier de la CR 59. Siégeant également à la commission Vivea et au tribunal paritaire des baux ruraux, Stéphane a l’habitude de défendre avec conviction l’intérêt des paysans, et c’est cette même conviction qui l’a porté à la tête de la CR 59.

« En tant que président de la CR 59 je suis convaincu et déterminé à défendre une agriculture responsable et dont on peut être fier. Il faut qu’elle retrouve ses lettres de noblesse auprès du grand public et que les agriculteurs soient considérés avec la dignité qu’ils méritent, que nous méritons.

Je souhaite aussi que nous travaillions en bonne intelligence avec les autres organisations syndicales. Nous ne pouvons être d’accord sur tous les points, nos visions et valeurs étant bien souvent trop différentes, mais je me refuse à toute opposition de principe, stérile pour notre combat.

La préservation des surfaces agricoles est un enjeu primordial dans un département à fort développement urbain. Ce sera pour mon équipe et moi, l’un des grands combats à mener tout au long de notre mandat.

Enfin, car c’est l’un des grands enjeux pour notre avenir, nous travaillerons avec mon équipe, à promouvoir la transmission et l’installation de nos jeunes. C’est un combat indispensable pour la pérennité de notre agriculture. Pour cela, il faut non seulement défendre les dossiers des jeunes dans les différentes commissions, mais aussi se battre pour donner envie à la nouvelle génération de s’installer. À mon sens, cela passe par la défense des grands combats de la CR que sont l’obtention de prix rémunérateurs, en passant par une régulation du marché à l’échelle européenne et par une exception agriculturelle française enfin reconnue politiquement. »
Stéphane Bleuzé, président de la CR 59.