L'info régionale

Réseaux sociaux

La CR 15 à la rencontre des jeunes du lycée Louis Mallet

La CR 15 à la rencontre des jeunes du lycée Louis Mallet


Dans le cadre de l’organisation de journées professionnelles au sein des lycées agricoles, Sylvie Bonnet, vice-présidente de la CR 15 a assisté à une table ronde afin de présenter son exploitation et son engagement syndical. Face aux syndicats et à la Chambre d’agriculture, des jeunes en classe de première, qui envisagent peut-être de s’installer, avec ou sans aides DJA, ont cherché des réponses à leurs questions. Dès les premières minutes, trois questions ont suscité un vif intérêt :

  • Un syndicat est-il un parti politique ?

Pour Sylvie Bonnet la réponse est claire : « Non, tel que le conçoit la CR, un syndicat n’est pas et ne doit pas être un parti politique. Le syndicat bâtit ses positions non pas sur une idéologie ou un programme partisan mais sur le bon sens paysan et sur une réflexion commune sur les intérêts de l’ensemble des agriculteurs. Chaque agriculteur choisit d’adhérer ou non à un syndicat mais un syndicat défend tous les agriculteurs, qu’ils soient syndiqués ou non. »

  • Est-ce que les choix syndicaux dépendent de la région où on habite ?

Clairement oui, les problématiques agricoles sont différentes d’une région à une autre et induisent donc une orientation vers un syndicat et des élus qui apporteront une vision du problème et des propositions pour le  résoudre.
 
  • La SAFER a été également au cœur des préoccupations : quelle est la position de la CR 15 vis-à-vis de la SAFER ?

 

La CR 15 prône la pluralité des idées avec une ouverture de la SAFER à un maximum d’acteurs ruraux, afin de croiser les différents avis sur les dossiers et proposer les meilleures réponses possibles aux candidats.

Pour conclure ces échanges, Sylvie BONNET  a rappelé aux jeunes qu’avec ou sans DJA, chaque jeune doit réfléchir à son projet afin d’être indépendant. La CR15  garde à l’esprit deux objectifs : aider un maximum de futurs installés tout en respectant la liberté d’entreprendre de chacun d’eux.